AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

Transport AVA

  • Grands équipements : eau, énergie, transport, secteur primaire

     L'eau, l'énergie, les transports, les resssources impliquées dans l'agriculture et la pêche... sont des secteurs des domaines primaires et secondaires de production qui ne peuvent être maîtrisés dans leur globalité qu'à une vaste échelle  (publique ou privée). La vie quotidienne en dépend (consommation, habitat, déplacements...). Ils doivent être appréhendés dans une perspective de développement durable, c'est-à-dire aussi soutenable, sur le moyen et le long terme. Plusieurs points importants de leur gestion ont pu être abordés en mars.

  • Energie et transport: place au renouvelable

    Les secteurs de l'énergie et des transports sont fortement dépendants des énergies fossiles, causes d'émissions de CO2 et de diverses pollutions. Production photovoltaïque, bus électriques ou définition d'une politique cyclable... des solutions concrètes portées par des entreprises ou des communes émergent sur le fenua.

  • Transport, énergie, habitat : du nouveau au fenua

    Une application pour rendre plus accessible le réseau de transport en commun à Tahiti ; un Code de l’énergie qui évolue afin, in fine, d’atteindre les objectifs de transition énergétique ; des textes qui permettent la construction d’immeubles de grande hauteur dans l’agglomération de Papeete… L’urbanisation et la modernisation de Tahiti sont à l’œuvre. Pour un développement “durable” du fenua ?

  • Développement durable : Énergie, transport, innovations… des solutions émergent sur le fenua

    Le concept de développement durable s’applique aux domaines de l’énergie et des transports ainsi qu’aux techniques de transformation de la matière. Notamment quand elles ont pour objectif une meilleure performance environnementale. Plusieurs exemples récemment mis en lumière.

  • Des infrastructures polémiques : Route du sud, nuisances sonores autour de l’aéroport de Tahiti/Faa’a

    Il est des dossiers qui fédèrent et d'autres qui fâchent. Reporté début juin après les élections municipales, l'examen du Schéma d’aménagement général (SAGE) est finalement revenu sur le bureau des représentants à l’APF… qui l’ont adopté, malgré une opposition vive. Les nuisances sonores dues à l’activité de l’aéroport de Tahiti/Faa’a suscitent aussi une réaction et… une pétition.

  • Route du Sud: il y a des alternatives possibles

    Avec près de 650 expropriations potentielles, 500 hectares bitumés et des conséquences environnementales non négligeables, sans compter un investissement considérable, le projet de Route du Sud mobilise de la contestation, notamment à Paea… À l'approche des municipales, l’association Mata Atea invite à soutenir “toute liste électorale qui intégrera officiellement et sincèrement le rejet du projet” de Route du Sud.

  • Énergie/transport (du 01 au 10/02/20)

    Petite revue de presse dédiée au suivi des événements liés aux secteurs de l'énergie et du transport relatés par la presse locale dans la période du 1 au 10 février.

  • Bus électrique : une nouvelle flotte se constitue

    C’est une première en Polynésie et dans le Pacifique : les bus 100% électriques vont désormais sillonner les routes de la zone urbaine de Papeete. Sept premiers bus sont entrés en service le 12 décembre sur la ligne 2 entre le collège de Arue et Outumaoro. Pour leur lancement, les rotations ont été gratuites toute la journée, sur cette ligne.

  • Vers une mobilité plus douce en ville : un "schéma cyclable" en cours

    L'éco-mobilité est plus simple à mettre en œuvre, donc plus souvent pratiquée, en milieu urbain. Des moyens techniques et des alternatives existent, et des mesures politiques ont montré des effets positifs dans certaines villes ou régions. À Tahiti, dans le grand Papeete, des initiatives commencent à voir le jour avec des dispositifs visant mettre en place un "schéma cyclable”. En mer aussi, on peut envisager une mobilité douce.

  • Promouvoir des institutions et des entreprises éco-responsables

     L'éco-responsabilité peut se décliner à plusieurs niveaux: transport, énergie, construction, tourisme... Institutions et entreprises peuvent collaborer. Des financements alternatifs peuvent aussi contribuer à faire éclore des projets. Plusieurs exemples en ont fait la démonstration en ce mois de septembre...

  • Transport : Peut-on trouver des alternatives au "tout bagnole" ?

    La problématique des transports est récurrente à Tahiti: embouteillages, pollution, accidents... Ce n'est pas l'augmentation des ventes de véhicules dont témoigne le succès du salon de l'auto qui risque d'apporter des solutions. Un Forum de l'écomobilité a été organisé à l'Assemblée de la Polynésie française. Arrivera-t-il à faire émerger des alternatives au tout bagnole ? La solution d'une voie rapide sur la côte ouest ne suscite pas en tout cas l'adhésion des habitants de Paea. 

  • Une alternative aux embouteillages ? Des bus électriques à Tahiti

    La société RTCT vient d’acquérir huit bus qui sont 100% électriques. Destinés à circuler au cœur de l’agglomération du grand Papeete, ces véhicules s’inscrivent dans le double objectif de l’amélioration de la qualité de service du transport collectif au bénéfice des usagers mais aussi de la transition énergétique pour lutter contre le réchauffement climatique.

  • Equipement, aménagement, transport, habitat, énergie: projets en cours

    Les grands projets structurants ont vocation à permettre le développement du Pays. Quel sera leur impact écologique ? Vont-ils dans le sens de la transition énergétique qui s’impose désormais aux décideurs ? Certains projets inquiètent aussi la population et mobilisent l'opposition d'associations. Retour sur les dossiers d'aménagement, de transport et d'énergie évoqués en avril dans les médias.

  • (janvier 2019) Petite revue de presse : transport

    + 11 % de ventes de voitures hybrides ou électriques en 2018. La pollution due à la circulation automobile reste cependant une préoccupation. Et cela ne résous pas les problèmes d’embouteillage. Le covoiturage sera-t-il adopté par les Polynésiens ?

  • Transports : des pistes pour moins de pollution et une circulation plus fluide

    Après des « années noires », estiment les importateurs, le secteur a retrouvé un nouveau souffle. Les ventes ont été dopées par les mesures d’incitation financière et fiscale mises en place par le Pays : prime à la voiture propre, mais aussi exonérations de taxes sur les hybrides, les électriques, les citadines et les doubles cabines pour les îles.D'autres solutions néanmoins dovent être mises en place pour assurer une éco-mobilité dans le grand Papeete...

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...