AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

Nouveaux Projets AVA

  • Cinq lauréats pour les Tech4Islands Award

    Ce ne sont pas quatre, mais finalement cinq projets qui ont été récompensés comme lauréats du concours Tech4Islands Awards 2021. Les solutions innovantes et rapidement déployables dans les îles de Lyspackaging, Pacific Beachcomber SC (swac), Sargasse Project, Nīnamu solutions (compostage) et Boreal Light GmbH ont été mises à l'honneur. (…) Parmi eux, deux projets polynésiens; De son côté, le chantier de swac du CHPF, qui a développé en méga format ce concept (c'est le plus grand du monde), est bientôt opérationnel.

     

  • Des technologies adaptées au développement durable

    Soixante-sept solutions innovantes en provenance de 20 pays et territoires étaient candidates à ce concours, Tech4Islands Award, organisé par la French Tech Polynésie dans l’objectif de faire émerger des solutions innovantes par et pour les îles en faveur d’un développement insulaire plus autosuffisant, durable, inclusif et résilient ; près de 7 milliards de francs CFP d’investissements privés sont attendus pour construire des centrales photovoltaïques avec batterie, qui pourraient être reliées au réseau dès 2023.

  • Culture et environnement : trois projets porteurs d’avenir

    Small Island Big Song : un projet mettant au-devant de la scène des musiciens de 16 nations insulaires des océans Pacifique et Indien, leurs préoccupations et expériences communes concernant la crise climatique ; un stage de découverte de l'environnement permet aux animateurs de randonnées pédestres de mieux comprendre et d'interpréter les paysages, et donc de mieux les sauvegarder ; Philippe Darius est fondateur d’Ekopia Tahiti, une école qui encourage et accompagne ceux qui le souhaitent à transformer leur jardin en fa’a’apu nourricier. Il travaille actuellement avec une équipe à la réalisation d’un ebook qui rassemblera 100 plantes utiles de Tahiti.

  • L’éco-musée Te Fare Natura ouvert au public

    Te Fare Natura, situé à l’entrée de la baie de ‘Opunohu, à Moorea, a officiellement ouvert ses portes le samedi 31 juillet. La célébration prévoyait une cérémonie d’accueil traditionnelle avec des chants de la vallée, des danses traditionnelles, des ateliers… Celles-ci ont été annulées pour raisons sanitaires. Mais le public, qui a répondu nombreux à cette occasion, a pu découvrir cet éco-musée consacré à la connaissance de l'environnement – particulièrement marin – du fenua.

  • Idées novatrices et solutions innovantes

    Trophées, concours, appels à projets… ce début mai a été riche d’initiatives visant à valoriser une créativité source de résilience pour un fenua plus durable : santé, énergie renouvelable, agronomie, assainissement, industries à faible impact environnemental… Des projets à suivre !

  • Énergie, habitat, extraction de matériaux : quid de l'environnement ?

    Réalisation de chantiers pour une moindre dépendance aux énergies fossiles, en tout cas moins polluantes ; réglementation énergétique des bâtiments ; extraction de matériaux dans les rivières: autant d’activités au cœur de l’aménagement du territoire qui doivent être abordées avec le souci de l’environnement. Ce qui n’est parfois pas sans poser de problèmes avec des riverains inquiets…

  • 75% d’énergies renouvelables en 2030 ?

    Avec un an de retard sur son objectif d’atteindre 50% d’énergies renouvelables, le Pays souhaite reprendre la main sur son plan de transition énergétique. Des projets de fermes solaires sont annoncés. Quant au gaz, issu de réserves fossiles mais moins polluant que les hydrocarbures, il est aussi dans le panier des solutions envisagées pour rendre la Polynésie française plus résiliente en matière d’énergie. Avec, à la clé, deux projets privés concurrents.

  • La Polynésie française, futur « hub » de pêche hauturière ?

    Lors du conseil des ministres du 7 avril, le gouvernement s’est déclaré favorable à un projet visant à renforcer la position de la Polynésie française comme « hub » pour les flottes de pêche internationales. Mais celui-ci ne fait pas l’unanimité au sein des armateurs locaux et il inquiète les organisations écologistes.

  • Ils font bouger le fenua

    Ils sont entrepreneurs, sociétés, porteurs de projets, développeurs de programmes... et ils proposent des initiatives qui vont dans le sens d'une économie plus équitable et/ou plus respectueuse de l'environnement.

  • Développement durable : Énergie, transport, innovations… des solutions émergent sur le fenua

    Le concept de développement durable s’applique aux domaines de l’énergie et des transports ainsi qu’aux techniques de transformation de la matière. Notamment quand elles ont pour objectif une meilleure performance environnementale. Plusieurs exemples récemment mis en lumière.

  • Société /économie : les enjeux post (?) Covid-19

    La crise de la Covid-19 - qui n'est peut-être pas terminée - a mis en évidence la nécessité pour la Polynésie française de développer un modèle économique plus résilient et autonome. En deux mots, un développement qui soit soutenable à long terme et…plus équitable. En juillet, plusieurs bilans (IEOM, ISPF) évoquent la situation macro-économique du Pays. Des plans de relance ont été proposés et des “grands travaux” sont évoqués. Au-delà d’une “bétonisation” annoncée, il a aussi été question d’une agence d’aménagement et de développement durable des territoires… Vœu pieu ou réalité ?

  • Des initiatives d’économie circulaire et moins consumériste

    La consommation responsable, c’est un mode de consommation qui prend en compte les critères du développement durable, c’est-à-dire une consommation qui soit à la fois respectueuse de l’environnement, bénéfique pour l’économie (notamment locale), bonne pour la santé, mais aussi positive pour la société. Encore faut-il que des entreprises, elles aussi responsables, produisent des biens et des services qui aillent dans ce sens. Quelques exemples relayés par la presse en novembre.

  • Promouvoir des institutions et des entreprises éco-responsables

     L'éco-responsabilité peut se décliner à plusieurs niveaux: transport, énergie, construction, tourisme... Institutions et entreprises peuvent collaborer. Des financements alternatifs peuvent aussi contribuer à faire éclore des projets. Plusieurs exemples en ont fait la démonstration en ce mois de septembre...

  • Aménagement du territoire : quel fenua se construit aujourd'hui pour demain ?

    Comment les structures urbaines mais aussi insulaires (habitat, industrie, tourisme…) vont-elles se développer et transformer la vie et les paysages du fenua, suite aux programmes d’aménagement initiés aujourd’hui ?

  • Une étude chinoise pressentie pour la réalisation d’un monorail à Tahiti

    La circulation routière devient un « enfer » à certaines heures dans le grand Papeete. Des solutions techniquesLe groupe chinois BYD pourrait mener prochainement une étude de faisabilité pour la réalisation d'un "SkyRail" à Tahiti.

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...