AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

La société polynésienne se développe dans un contexte de mutations planétaires à propos desquelles il est important de réfléchir pour mieux saisir les grands enjeux auxquels est confrontée l’Humanité en ce début du XXIe siècle. Particulièrement en cette période de crise sanitaire et économique. On découvrira ci-dessous quelques-unes des réflexions relayées dans les revues de presse de la Fondation Pour La Nature Et L'Homme (FNH).

 

◊ Afin de respecter les limites écologiques planétaires, ne devrions-nous pas mettre en œuvre une politique d’urgence climatique ? Afin que l’expansion de la pandémie de Covid-19 n’excède pas la capacité d’accueil des hôpitaux, les gouvernements ont déclaré l’urgence sanitaire et mis en place des politiques ambitieuses qui paraissaient inimaginables il y a encore quelques mois. Face au péril climatique et à l’inaction politique, les auteurs de cette tribune prônent une mobilisation d’urgence climatique. Avec un plan inspiré de celui lancé par les États-Unis durant la Seconde Guerre mondiale : réorientation de la production industrielle et taxation des fortunes illégitimes.

La transition c’est trop tard, il faut une politique d’urgence climatique (Reporterre)

 

◊ Le confinement sera à l’origine d’une baisse des émissions de CO2 de  4 à 7% sur l’année 2020. 7% en moins, c’est justement ce qu’il faudrait chaque année jusqu’en 2030 pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le Climat. La scientifique franco-canadienne Corinne Le Quéré a mené une étude sur le question (Emission Les Savanturiers).

A écouter : Le confinement a-t-il été une bonne nouvelle pour le climat ? (France Inter)

 

◊ La crise du coronavirus nous a permis de voir que nos sociétés étaient fragiles. Peut-on tirer des leçons de cette crise ? Vient-elle confirmer les thèses des collaposlogues ? Des solutions contre l'effondrement de nos sociétés existent-elles ? Retrouvez ici les réponses du réalisateur, poète et militant écologiste français Cyril Dion (coréalisateur du film Demain, un film documentaire d'écologie des solutions) données sur le plateau de "Grand bien vous fasse".

Cyril Dion : "Nous allons dans le mur et la seule solution c’est d’arrêter" (France Inter)

 

◊ L'épidémie du Covid-19 a engendré de nombreux questionnements et remises en question quant à nos manières de vivre. Beaucoup se sont demandé si cette crise pourrait être le détonnateur dont la transition écologique avait besoin. Dans l’économie, les start-ups, les PME et les grosses entreprises se sont emparées de ces enjeux, à travers l’innovation. C’est donc tout un vocabulaire propre à ces questions qui s’est installé dans le paysage public. Mais sait-on vraiment de quoi on parle ? Lithium-ion, autoconsommation collective, méthanisation, smart grid, TEE… Zoom sur cinq mots indispensables pour comprendre la transition écologique.

Les 5 termes de la transition écologique et énergétique qu’on fait tous semblant de comprendre (Usbek & Rica.com)

 

◊ Dans l’enseignement supérieur, de nombreuses voix ont appelé à un réveil écologique avant la crise du Covid-19. Il s’agit que les étudiants puissent appréhender dans leurs formations les enjeux de la transition écologique qu’imposent le changement climatique, l’épuisement des ressources et de la biodiversité. Les étudiants en management devront travailler avec de multiples parties prenantes externes et internes à leurs futures organisations pour mettre en oeuvre la transition écologique.

Management : enseigner l’action collective pour la transition écologique (theconversation.com)

 

◊ "Repensons ce que nous achetons et ce que nous utilisons, adoptons des habitudes, des systèmes alimentaires et des modèles d'entreprenariat durables, préservons les espaces et la vie sylvestres qui existent encore, et engageons nous à forger un avenir vert et résilient". Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a demandé vendredi à la communauté internationale de changer de cap et de prendre la nature en compte dans ses décisions, afin de "forger un avenir vert" après la pandémie du nouveau coronavirus. "Dans la reconstruction améliorée, postérieure à la pandémie du covid-19, donnons à la nature la place qu'elle mérite, en en faisant la considération primordiale dans la prise de décisions".

L'ONU demande un changement de cap pour "un avenir vert" après la pandémie (par AFP : geo.fr)

 

◊ La crise tragique du Covid-19 a démontré notre fragilité, la communauté de nos destins d’humains où que nous vivions, et la capacité de s’affranchir des dogmes politiques et financiers face à un danger imminent. Alors que d’autres dangers nous menacent - dérèglement climatique, effondrement de la biodiversité, inégalités sociales - #LeTempsEstVenu d’opérer un changement culturel et structurel majeur.
A découvrir: les 100 principes et 5 propositions de la Fondation Nicolas Hulot pour poser, en France et en Europe, les premières marches vers un nouveau monde. Pour que chacun, chacune, entende que “Le temps est venu”.

5 propositions politiques pour un nouveau monde (letempsestvenu.org)

 

+++++++++++++++

◊ Et pour rappel, au niveau local, en prévision des élections municipales du 28 juin:

10 mesures pour juger de la pertinence des programmes des candidats aux élections municipales (fondation-nature-homme.org)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...