AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Pollution majeure, accident industriel ou gestion des déchets à l’échelle d’une île… Certaines situations écologiques et sécuritaires doivent être traitées avec sérieux. Trois cas viennent d'alimenter l’actualité en ce mois d’août. L’un, en conséquences des essais nucléaires, l’autre à propos de la sécurité des dépôts d’hydrocarbures et de gaz à Papeete, le troisième concernant le site à l’air libre de déchets de Rangiroa.

 

 

+ L’association 193 s’élève contre le rapport d’activité 2019 du Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen) qui présente ses chiffres, affirme-t-elle, de façon mensongère. Elle nuance le bilan plutôt positif du Civen. Surtout, elle met en avant la possibilité de contaminations de bébés, durant la grossesse de leurs mères.

Nucléaire : deux bébés contaminés in utero, selon l’association 193 (TNTV)

Selon 193, le CIVEN a reconnu une irradiation "in utero" (Polynésie 1ere)

Contamination in utero : 193 lâche une « information explosive » (La Dépêche)

Le Civen reconnait les irradiations prénatales (Tahiti Infos)

Le sujet a été l’objet d’une polémique par médias interposés…

Nucléaire : le Civen répond à l’association 193 (TNTV)

Nucléaire : pour le président du Civen, l’association 193 « tord la réalité » (Radio 1)

Droit de réponse de l'association 193 à la réponse du Civen (en P.J.)

193 en appelle par ailleurs aux grands électeurs pour qu’ils n’apportent pas leur vote à Lana Tetuanui (à l’origine d’un amendement, supprimant le seuil d’1 millisievert, que l’association conteste) aux élections sénatoriales.

L’association 193 demande aux grands électeurs de voter « en leur âme et conscience » aux sénatoriales (Radio 1)

 

+ La double explosion survenue récemment à Beyrouth (au Liban) a interpellé les Polynésiens sur le risque d’accident d’industriel sur le site du port autonome de Papeete, notamment concernant les dépôts d’hydrocarbures et de gaz dans la zone de Motu-Uta.

Dans un rapport confidentiel de 2001 que Polynésie la 1ere a pu se procurer, les réservoirs de gaz de Fare Ute présentent un "risque létal" dans un rayon de 1,2 km, en cas d'explosion. Pourtant, le bail de Gaz de Tahiti a été renouvelé par le Conseil d'administration du Port jusqu'en 2050.

Cuves de gaz : le scénario de Beyrouth peut-il se produire à Papeete ? (Polynésie 1ere)

TNTV indique avoir pu accéder au dépôt de Gaz de Tahiti. Dans cette zone très réglementée, des systèmes de détection de gaz ou de flammes sont installés tout autour des installations.

Gaz de Tahiti : les zones de stockage sous surveillance (TNTV)

Stockage de produits dangereux en Polynésie : les entreprises et l’entretien des dispositifs de sécurité « contrôlés » (TNTV)

Cuves de Fare Ute : les risques "maîtrisés" selon le Pays ... (Polynésie 1ere)

Le secrétaire général du syndicat Aro Porinetia – O oe to oe rima a adressé un courrier au président de la République. Lettre qui fait état de la situation de Papeete, où sont stockées des matières dangereuses.

Mahinui Temarii sollicite Emmanuel Macron pour ne pas que Papeete vive le drame de Beyrouth (TNTV)

Sécurité des cuves de Motu Uta : le syndicat Aro Porinetia-O oe to oe rima saisit le Président de la République (Polynésie 1ere)

En réaction au reportage diffusé sur les antennes de Polynésie la 1ère, l’État entend rassurer sur la gestion des établissements classés en Polynésie parmi lesquels figurent les dépôts d’hydrocarbures dans la zone de Motu-Uta.

Voir le communiqué publié dans son intégralité: Gestion des établissements classés: qui fait quoi en Polynésie ? (Tahiti News)

 

+ Moins grave, néanmoins préoccupant… Dans les îles éloignées et particulièrement aux Tuamotu où la terre est rare, la gestion des déchets pose d’énormes problèmes. Ils sont le plus généralement brulés et enterrés, au risque de polluer le lagon et d’empoisonner la faune.

Opération île propre à Rangiroa (Polynésie 1ere)

Une délégation gouvernementale composée du président Edouard Fritch, des ministres Nicole Bouteau, Tearii Alpha et Heremoana Maamaatuaiahutapu, s’est rendue, vendredi 7 août à Rangiroa, pour discuter avec les tavana à propos du traitement des déchets de l'atoll.

Déchets de Rangiroa : Edouard Fritch rencontre le conseil municipal (Polynésie 1ere)

Les responsables de l’association de protection de l’environnement de l’île étaient également invités à cet échange.

En quête d’une solution technique pour résoudre le problème des déchets à Rangiroa (Tahiti News)

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (DROIT DE REPONSE DE L’ASSOCIATION 193.pdf)DROIT DE REPONSE DE L’ASSOCIATION 193.pdf[ ]175 Ko

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...