AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Interdiction des sacs en plastique, dépollution de sites amiantés, tourisme durable, premier marché du terroir à Hiva Oa, projet de marina labellisée “Pavillon Bleu” à Moorea, partage du savoir-faire issu des traditions polynésiennes, transformation esthétique d’anciens rebus de T.shirt, 3 dossiers dédiés au développement durable en Conseil des ministres.

 

+ Sacs en plastique : L'interdiction est entrée en vigueur le 1er septembre et vise certains sacs plastiques

Après l’adoption de la loi du Pays, le 14 mai, relative aux dispositifs spécifiques applicables aux produits utilisant du plastique, le ministère de la Culture et de l’environnement, en charge de l’artisanat, a rappelé les modalités d’application de cette nouvelle réglementation. À compter du 1er septembre 2020, seront interdits dans les points de vente : tous les sacs oxo-fragmentables ; tous les sacs de caisse à poignée en plastique léger, c’est-à-dire de moins de 50 microns d’épaisseur ; tous les sacs à poignée en plastique léger (moins de 50 microns) destinés à l’emballage des fruits et légumes dans l’espace de vente.

À partir de cette date, il ne sera donc plus possible de proposer gratuitement ou à titre onéreux, ces types de sacs en plastique dans tous les points de vente de Polynésie française.

Ces sacs en plastique interdits à partir du 1er septembre (TNTV)

Interdiction des sacs en plastique au fenua : les modalités d’application

Interdiction de certains sacs en plastique dès aujourd'hui (Radio 1)

Ces sacs plastiques bannis des magasins à compter d’aujourd’hui… (Tahiti News)

Une première étape avant l'interdiction totale de tous types de sacs en plastique (La Dépêche)

Interdiction des sacs en plastique au fenua : les modalités d’application (Radio 1)

Mais il sera toujours possible d’utiliser un sac plastique de plus de 50 micron d’épaisseur. Une faille dans la loi que les fabricants ont vite compris… Désormais ils vont produire des sacs de plus de 50 microns. Soit plus de plastique qu’avant ! Certaines associations sont plutôt déçues par une loi qu’elles estiment très insuffisante. Pour « Nana sac plastique», à la pointe de la lutte pour l’interdiction du plastique à usage unique, la loi présente une grosse faille puisque les industriels produisent désormais des sacs épais qui seront encore plus long à se dégrader dans l’environnement.

Une interdiction des sacs plastique bien timide  (Polynésie 1ere)

-  La disparition de ce matériau dans la nature n’est pas une fatalité. Recycler des poubelles, des palettes en plastique pour leur redonner une seconde vie, tel est l'objectif d'une société polynésienne. Elle s'est penchée sur la question depuis 1 an et demi et c’est plutôt un bon début.

Recycler le plastique, c’est possible (Polynésie 1ere)

 

+ Jacky Bryant est candidat aux prochaines sénatoriales. Le leader de Heiura les Verts et adjoint au maire d'Arue, présente un programme essentiellement axé sur la dépollution des sites rétrocédés par l'État aux communes. Pour cet écologiste de la première heure, « en l’état actuel, les terrains militaires cédés par l’État ne peuvent pas être exploités. Tous les bâtiments qui s’y trouvent sont amiantés ou recouverts de peinture au plomb et l’État a refilé cela aux communes dans cet état. C’est une impolitesse. » Selon lui, il faut compter près d’un milliard de Fcfp pour mener à bien les opérations de désamiantage et à l’heure actuelle, « ces espaces ne peuvent être exploités. »

Sénatoriales : la dépollution des sites militaires, cheval de bataille de Jacky Bryant

Jacky Bryant candidat vert aux sénatoriales (La Dépêche)

(VIDÉO) Jacky Bryant veut porter un projet vert au Sénat (TNTV)

Sénatoriales : Jacky Bryant veut faire du vert la couleur du 21e siècle (Radio 1)

Philip Schyle a réagi aux propos de Jacky Bryant. Pour l'ancien maire de Arue, les travaux de désamiantage, de déplombage et de déconstruction sur le site de trois hectares jouxtant la caserne Broche n’auront pas un coût insurmontable pour la commune. Non, aucun local contaminé n’est loué à des entreprises et, non, la commune ne s’est pas fait piéger, assure Philip Schyle, qui tient à défendre le bilan de son action dans un dossier — la reconversion du site — qu’il admet néanmoins complexe.

Terrains de la discorde entre Schyle et Bryant (La Dépêche) 

 

+ La Polynésie française a accueilli en 2018 plus de 200 000 touristes, pour l’essentiel attirés par la beauté des plages et les grands hôtels. Mais aujourd'hui, avec les nouvelles tendances de l’écotourisme, on ne veut plus se contenter de bronzer idiot. Il faut de l’authentique, du vécu et de l’écologique.

Bleu Océan saison 2 - Le doc #1 : le tourisme durable en Polynésie (Polynésie 1ere)

 

 

+ A Hiva Oa, aux Marquises, s'est tenu le premier marché du terroir de l'île. Il a regroupé une quarantaine d'exposants à Atuona. Ils sont agriculteurs, apiculteurs, pêcheurs, ou encore horticulteurs. Il s'agissait aussi de mettre en valeur ses produits locaux.

Hiva Oa : succès pour le premier marché du terroir (Polynésie 1ere)

Le terroir fait son marché à Hiva oa (Tahiti Infos)

 

+ Alors que la polémique enfle sur la présence des voiliers de croisière en Polynésie française et en particulier sur le principe du mouillage forain, La Dépêche de Tahiti a souhaité en savoir plus sur la situation de ces touristes itinérants à Moorea avec Evans Haumani, le maire de la commune. (…) L’idée d’une marina labellisée Pavillon Bleu a été soumise au Pays car elle pourrait être de nature à rassurer la population sur la prise en compte du développement durable. Pour rappel, le Port autonome dispose déjà d’une marina labellisée à Punaauia (marina Taina).

Moorea - Le maire souhaite une marina de Vaiare agrandie et labellisée Pavillon Bleu (La Dépêche)

 

+ Un nouvel espace d’accueil, Te Fare upu no Porinetia, a pour but de partager un savoir-faire issu des traditions polynésiennes comme l’artisanat, la sculpture, l’apprentissage au ukulele, la préparation du ahima’a, le four polynésien ou encore le dessin et le tatouage.

Te Fare upu no porinetia : une « maison du savoir » à Tipaerui (TNTV)

 

+ Dans les contes de fée, les carrosses se transforment en citrouille mais dans les ateliers de "Concrètement design" les vieux t-shirt se métamorphosent en jolis paniers colorés. Dans ses ateliers, situés dans la vallée de Hamuta à Pirae, tous les anciens rebus ou presque seront transformés…

Pirae : la seconde jeunesse des vieux t-shirt (Polynésie 1ere)

 

À lire aussi :

Le Conseil des ministres a adopté un arrêté modifiant la tarification d’occupation du domaine privé de la Polynésie française pour certaines activités liées au développement durable. Il a pris connaissance de la décision de la Direction de l'environnement (DIREN) de tester l’utilisation d’un petit éco-digesteur au sein de ses locaux. Un point a été fait sur le développement du concept d’Aire Marine Éducative (AME) mis en place au sein des quelque 25 écoles et établissements scolaires labellisés.

+ Développement durable : 3 dossiers au conseil des ministres du 2 septembre (AvA-Infos)

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...