AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

L'état de la vie marine est un bon indicateur de la santé de notre environnement. Encore faut-il en avoir connaissance et adopter de bonnes pratiques pour la conservation de sa biodiversité. Coraux, récifs, requins, rahui... autant de sujets abordés récemment dans des articles ou des émissions TV des médias locaux. À relire et à revoir (replay).

 

 

+ Il y a la crise sanitaire mais malheureusement aussi la crise climatique. Et nos coraux souffrent de la hausse des températures de l’eau qui provoque leur blanchissement, puis leur mort. Aux îles de la Société, 40 % d’entre eux ont disparu en quelques mois à peine durant l’année 2019. Et la situation pourrait encore s’aggraver si les émissions de gaz à effet de serre n’étaient pas contenues, avec le risque de conséquences lourdes et multiples pour la Polynésie.

Nos coraux sont-ils voués à disparaître ? Ils vivent en tous les cas une époque charnière de leur longue et riche existence. Le réchauffement climatique, de plus en plus marqué, engendre une hausse des températures des eaux et de l’acidité, qui leur est particulièrement néfaste

Nos coraux à l’agonie (TNTV)

Il y a un an, AvA-Infos avait relevé une situation plus mitigée, relayée par TNTV . Le rapport de La Khaled bin Sultan Living Oceans Foundation (conclusions à la suite de la plus grande expédition d'étude et de cartographie des récifs coralliens jamais effectuée en Polynésie française) expliquait  en effet: “les récifs coralliens des archipels de Polynésie française font partie des plus sains et des plus vastes de la planète” (…) “De récents modèles suggèrent que la Polynésie française pourrait servir de refuge et permettre aux récifs de survivre aux changements climatiques. Ces facteurs renforcent la valeur des incroyables récifs de Polynésie française”. Un rapport de l 'ICRI (International Coral Reef Initiative) établi il y a 10 ans était plus nuancé cependant en ce qui concerne les principales îles habitées. Affaire à suivre, donc...

 

+ Des espoirs subsistent néanmoins. La célèbre expédition Under the pole III revient en Polynésie française afin de caractériser la découverte inédite d’un champ de "corail de rose" à 90 mètres de fond à Makatea. lire Expédition "Under the pole": les coraux profonds, espoir des récifs coralliens (AvA-Infos) Avec l’expertise du Criobe de Moorea, l’étude consiste à vérifier la sensibilité de ces coraux des profondeurs aux changements climatiques. De quoi tester l’hypothèse d’un refuge pour le corail dans les grands fonds. (…) Porteuse d’espoir pour la conservation du corail, cette découverte viendrait conforter l’hypothèse d’un refuge pour les coraux de surface dans les profondeurs de l’océan. (…) La mission qui démarre le 15 février devrait s’étendre sur deux mois et contribuer, peut-être, à supporter l’hypothèse d’une migration des coraux vers les profondeurs pour y trouver refuge.

Refuge en eaux profondes, un espoir pour la restauration du corail (Polynésie 1ere)

 

+ Polynésie la 1ere a par ailleurs consacré le dernier numéro de son émission Patitifa aux récifs. Dans le sillage du scientifique Serge Planes et de l'acteur vedette Lambert Wilson, c’est une invitation à découvrir nos trésors sous-marins. (Àvoir en replay: Patitifa : « Au-delà des récifs, la vie », avec Lambert Wilson

On y retrouve d'ailleurs trois des "solutions" repérées dans le nouveau magazine édité par la Fédération des associations de protection de l'environnement (FAPE) Te Ora Naho, "50 Solutions pour un fenua durable". Voir aussi sa page FB pour précisions sur les lieux de vente.

 

+ La Mokarran Protection Society, association basée à Rangiroa, étudie le grand requin marteau afin de mieux comprendre ce grand prédateur et participer activement à l’effort de conservation de cette espèce emblématique. (…) Après 2 semaines de plongées quotidiennes, ces chercheurs commencent à avoir des données de plus en plus précises sur les requins marteaux qui fréquentent nos eaux. Ces informations précieuses aideront à mieux connaître le grand marteau, malheureusement en voie d’extinction à cause de son aileron de 40 à 50 cm très convoité par les Asiatiques.

Rangiroa : le requin marteau est étudié pour être mieux préservé (TNTV)

 

+ Un nouveau requin semble avoir fait son apparition dans les eaux polynésiennes rapporte la direction de l'Environnement  dans un communiqué. Une découverte qui doit encore être confirmée par des spécialistes. (…) Filmé au large de Moorea, le requin présente les caractéristiques d’un squale présent notamment aux îles Hawaii et en Nouvelle-Zélande. Ce serait la première fois qu’il est observé dans les eaux polynésiennes selon la DIREN.  

L’identification de ce requin doit encore être validée par les scientifiques spécialistes des requins.

Un nouveau requin dans les eaux polynésiennes ? (TNTV)

Un nouveau requin identifié en Polynésie française ? (Polynésie 1ere)

Un nouveau requin identifié en Polynésie française ? (Radio 1)

 

+ Polynésie la 1ere a aussi consacré au rahui un numéro de son émission Hana Vevo. Une pratique traditionnelle progressivement tombée en désuétude au cours des siècles passés mais aujourd'hui progressivement réhabilitée pour la sauvegarde, notamment, des lagons : la délimitation d’un espace protégé, dont la surface varie selon les cas. Certaines espèces marines sont concernées par une interdiction temporaire de pêche, dont la langouste, la cigale de mer, le troca et bien d’autres espèces.

[Hana Vevo REPLAY] Le rahui

 

+ Un rahui à Paea ? L’idée fait son chemin. (…) Une étude du centre national de recherche scientifique (CNRS) recensant les ressources du lagon a été présentée aux pêcheurs de la commune. Si le projet suscite l’adhésion de certains d’entre eux, d’autres le voient d’un mauvais œil. (…) Pour plusieurs pêcheurs de la commune, la pression sur le lagon est telle que cette mesure est une nécessité. (…)Mais d’autres n’acceptent pas que certaines zones du lagon puissent être interdites à la pêche durant des mois voire des années. (…) Tous ces avis seront pris en compte avant que le conseil municipal ne tranche sur la question. Sa décision pourrait intervenir dans le courant de l’année. 

Paea : le projet de rahui divise (TNTV)

Le projet de rahui divise à Paea (Tahiti Infos)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...