AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Des gestes d’incivisme contribuent toujours à polluer notre environnement, hélas ! Mais des réactions positives et des actions de sensibilisation se font aussi heureusement connaître, à Tahiti et dans les îles. Petit tour de l’actualité dédiée à cette thématique. L’occasion de découvrir les associations, les individus et le institutions qui s’y investissent.

 

(-) Magnétoscope, télévision, imprimante... Il ne s’agit pas d’une vente aux enchères mais de quelques exemples des objets que les bénévoles de l’association Project Rescue Ocean ont découvert dans une décharge sauvage. Ces déchets s’entassaient sur un talus boisé jouxtant le cimetière chinois de Arue. Une preuve flagrante d’incivisme qui agace les membres de l’association.

Arue : une décharge sauvage mise au jour aux abords du cimetière chinois (TNTV)

Un dépotoir sauvage découvert à Arue (Radio 1)

 

(+) L’association Ia Vai Ma Noa Bora Bora a organisé une journée de récolte de piles usagées originale puisqu’elles étaient échangées contre du chocolat. 490 kilos de piles ont ainsi pu être collectés. (…) Cet événement est organisé chaque année. Une fois collectés, les déchets sont rapatriés à Tahiti. L’opération a connu un tel succès qu’elle a été prolongée sur une semaine.

Des écolos gourmands à Bora Bora (Tahiti Infos)

 

(+) Bora Bora a bénéficié d’une vaste opération de sensibilisation touchant tous les enfants de 9 à 12 ans contre l’accumulation des plastiques dans l’océan et ses effets désastreux sur l’environnement et la santé. Dans le cadre du projet Mana Honu « aita te pehu », financé par EDT, l’association Te mana o te moana, qui siège à Moorea, s’est déplacée à Bora Bora du 29 mars au 1er avril (…) Grâce au travail d’autres associations comme Ia Vai Ma Noa très active sur l’île, et la participation récente de ces enfants à la « Journée mondiale de l’eau », cette jeune génération prend conscience de l’urgence de changer nos habitudes et de limiter notre consommation de produits en plastique à usage unique.

Bora Bora : Stop aux déchets plastiques dans l'océan (La Dépêche)

 

(+) L’antenne polynésienne de Sea Shepherd, l’ONG de défense des océans la plus combative au monde, dont la mission principale est de mettre un terme à toutes les opérations illégales de chasse et de pêche, a organisé sa première réunion publique samedi 3 avril à Arue. (…) Si jusqu’à présent, l’antenne Sea Shepherd de Polynésie était particulièrement active d’un point de vue administratif en enquêtant sur des importations illégales de produits à base de cartilage de requins, qui ont pu être retirées des pharmacies et grandes surfaces, aujourd’hui l’association souhaite gagner en visibilité grâce à des actions de terrain.

Environnement - Sea Shepherd reprend ses actions (La Dépêche)

 

(+) Ismaël Huukena et trois compagnons de route sont actuellement aux îles Sous-le-Vent pour réaliser un nouveau défi à la nage, dans le but de sensibiliser la population à la protection de l'environnement (…) qu’il soit terrestre ou maritime.

Un nouveau défi pour Ismaël Huukena (TNTV)

Le défi du tour de Tahaa à la nage est sur le point d'être gagné. Aujourd'hui, les 7 nageurs engagés ont quitté Poutoru à Tahaa pour rejoindre Uturoa à Raiatea. Demain ils doivent atteindre le marae de Taputapuatea, leur ultime étape.

Tour de Tahaa à la nage : lentement, durement mais sûrement (Polynésie 1ere)

À l’initiative de Ismael Huukena une épreuve de natation a conduit six courageux à relier Uturoa au marae de Taputapuatea en l’espace de cinq jours-étapes via un tour de l’île de Taha’a. (…) Pour relever ce défi plus culturel que sportif, Ismaël a préparé ses amis durant deux mois, tant sur le plan mental que physique.

Cinq jours de grand bain culturel entre Raiatea et Taha'a (Tahiti Infos)

 

(+) À deux pas de leur établissement scolaire, les élèves de sixième de Bora Bora ont découvert leur patrimoine marin et ont appris à prendre soin de lui. À cette occasion, le pôle Environnement et développement durable de la DGEE s’est déplacé avec quatre scientifiques, une première pour la Perle du Pacifique. (…) Le but était d’attirer leur attention sur le rôle important qu’ils ont à jouer dans la préservation de leur patrimoine marin à Bora Bora. (…) En 2018, le lycée polyvalent de Bora Bora avait obtenu ce label, faisant partie de la quatrième génération des Aires marines éducatives (AME), mais les élèves n’avaient pas eu la chance d’aller dans l’eau avec des scientifiques, c’est chose faite… « cette aire marine éducative est un véritable outil pédagogique par lequel tout le monde doit se sentir concerné : les élus, les enseignants, les parents et les élèves (…) cette participation citoyenne permet de mieux connaître la mer et de mieux communiquer à son sujet… »

Les élèves au cœur de l’aire marine éducative de Bora Bora (Tahiti Infos)

 

(+)  La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, était à Moorea ce jeudi (25 mars) pour rencontrer les professionnels du tourisme de l'île. Elle en a profité pour visiter deux chantiers, ceux de l'Écomusée Fare Natura à Opunohu et de l'hôtel Cook's Bay à Paopao. (…) L’objectif de l’écomusée Te Fare Natura est de favoriser la diffusion des connaissances sur l’environnement polynésien, grâce à une double approche culturelle et scientifique du vivant. Un double regard pour « valoriser les sciences ancestrales polynésiennes, basées sur l’observation et l’expérience, et créer des ponts avec l’approche scientifique occidentale, basée sur la démonstration et l’explication des phénomènes naturels. »

L’Ecomusée Fare Natura de Moorea devrait recevoir ses premiers visiteurs fin juin (TNTV)

(...) Par ailleurs, fidèle à sa mission d’éducation, l’organisme gestionnaire du musée, l’école pratique des hautes études (EPHE), a souhaité donner un rôle de formation à l’écomusée qui accueillera chaque année une vingtaine de jeunes issus des quartiers prioritaires de Moorea. Ils seront sensibilisés aux métiers de l’écotourisme, en soutien aux actions menées par le ministère du Tourisme pour une meilleure promotion de l’exceptionnel patrimoine naturel et culturel polynésien. L’équipe qui fera vivre l’éco-musée est déjà composée de cinq jeunes Polynésiens dont deux sont en stage dans le cadre de leur formation universitaire.

Deux chantiers touristiques visités par Nicole Bouteau à Moorea (Tahiti News)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...