AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

La protection de la biodiversité a ses acteurs issus de la société civile et des associations. Préservation des espaces naturels avec la Brigade verte Tahiti, évitement des collusions navires/baleines dans le chenal de Moorea avec Oceania, éradication d’une colonie de petites fourmis de feu (PFF) à Punaauia avec la SOP Manu. La DIREN, quant à elle, rappelle, en cette période de sécheresse, que le feu peut détruire des spécimens souvent “uniques au monde “.

 

 

+ Il a créé les Brigades vertes, mène des opérations de préservation des espaces naturels avec les Clean Up Day et les Éco warriors, il a lancé les Heipuni Days, Aux arbres citoyens !… Depuis plus de 20 ans, Ludovic Bardoux œuvre sur son temps libre à la protection de l’environnement. Il constate que les choses changent, doucement. Sans doute trop doucement.

Ludovic Bardoux, la nature pour sacerdoce (Tahiti Infos)

 

+ Charlotte Esposito, biologiste marin et directrice d’Oceania a présenté un bilan très positif des missions de cette association en particulier de son programme vigie sanctuaire. (détecter la présence de baleines et prévenir le capitaine des deux compagnies maritimes Tahiti/Moorea qui jugera d’une manœuvre ou non anti-collision) (…) Oceania a en projet, une demande auprès du Pays et du Port autonome, d’une modification de la réglementation maritime dans le chenal pour amener à la baisse les risques de collision durant la saison des baleines, dans le chenal et en particulier près des passes de Papeete et de Vaiare.

Vigie sanctuaire a parcouru 52 180 km sur le chenal Tahiti-Moorea (La Dépêche)

 

+ Le Monarque de Tahiti était menacé dans la zone. L’ éradication de la colonie de petites fourmis de feu (PFF) dans la falaise de la vallée Maruapo, à Punaauia, est désormais officielle puisqu’elle est indemne de PFF depuis plus de trois ans. C’est la société d’ornithologie de Polynésie (SOP) qui a « l’immense plaisir d’annoncer ce succès », par communiqué. (…) Un protocole de traitement, utilisant des produits classés peu ou non toxiques dans la liste des substances autorisées en Polynésie française a été mis en place. Cette opération a permis de sauver la vallée qui abrite la moitié de la population de Monarque de Tahiti : 103 individus en 2020 dans le monde ! C’est un oiseau endémique en danger critique d’extinction qui ne survit plus que dans trois vallées de Punaauia et de Paea, sur la côte ouest de Tahiti.

Punaauia - La petite fourmi de feu éradiquée dans la Maruapo (La Dépêche)

La petite fourmi de feu éradiquée de Maruapo à Punaauia (Polynésie 1ere)

La Petite Fourmi de feu éradiquée de la vallée Maruapo (TNTV)

La falaise de Maruapo débarrassée de la fourmi de feu (Tahiti Infos)

Pour rappel:

La fourmi de feu, un fléau qui a débuté dans les années 90-2000 à Tahiti. Aujourd’hui, toutes les communes en sont infestées selon la DIREN. De quoi pourrir la vie des habitants comme ceux que nous avons rencontrés à Hitiaa. (…) Depuis son arrivée à Tahiti, la fourmi de feu s’est répandue par l’activité humaine. Elle se retrouve à Moorea, Rurutu, Huahine et Bora Bora. Qui sait jusqu’où elle ira ?

La fourmi de feu étend son empire (Polynésie 1ere)

À Hitia’a, comme dans d’autres communes, la petite fourmi de feu complique le quotidien des habitants.

Des familles dans l’enfer des fourmis de feu (La Dépêche)


+ Dans un communiqué, la direction de l’Environnement (Diren) rappelle que « le feu, qu'il soit d'origine accidentelle ou utilisé pour nettoyer les parcelles de terrain, est extrêmement dangereux pour la biodiversité de nos îles.  Le feu peut détruire des spécimens souvent “uniques au monde “ et rendre leur habitat naturel inhabitable durant une longue période. Et c’est toute notre richesse, notre Patrimoine Commun qui disparaît dans les flammes »

Le feu, un danger pour la biodiversité de nos îles, rappelle la Diren (TNTV)

Cinq jours de pluie à Hiva Hoa contre quinze habituellement, 7 jours à Faa’a ou Bora contre 10 à 15 dans un mois de mars lambda… Les relevés réalisés le mois dernier par Météo France ne laissent aucun doute : la Polynésie connait un épisode de sécheresse « remarquable ».

Le fenua a vécu un mois « remarquablement sec »… Et cela pourrait continuer (Radio 1)

La Polynésie, et surtout les Marquises, très au sec (Tahiti Infos)

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...