AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Garder la terre propre, c'est aussi la garder sûre pour que les humains, les animaux et d'autres micro-organismes survivent en toute sécurité. Se passer de plastique à usage unique ; sensibiliser au tri des déchets ; gérer correctement l'assainissement des eaux usées… autant de sujets qui n’attirent pas forcément l’intérêt des foules mais qui n’en sont pas moins nécessaires et représentent des alternative sérieuses en matière de préservation de l'environnement, en particulier en zone urbaine.

# Plastic Free July », c’est le nom d’un défi mondial consistant à se passer de plastique à usage unique pendant un jour, une semaine, un mois. Pour les militants environnementaux qui relaient l’opération au fenua, c’est aussi l’occasion d’insister sur l’impact dévastateur de ces produits utilisés quelques secondes. Avant l’entrée en vigueur de la règlementation sur le sujet en Polynésie, l’idée et changer ses habitudes « progressivement et à plusieurs ».

Juillet sans plastique, changer ses habitudes avant l’interdiction (Radio 1)

La commune de Punaauia et ses partenaires ont souhaité célébrer la journée mondiale sans sacs plastique. Cette date symbolique a permis au collectif Nana sac plastique de sensibiliser le grand public au rapport de notre société avec ce matériau qui cause depuis des décennies de nombreux problèmes environnementaux à travers le monde comme au fenua. Les membres du collectif ont également profité du marché du terroir qui se tenait à quelques mètres de leurs stands, pour présenter et sensibiliser les commerçants à leur nouvelle certification prônant l’utilisation de contenants réutilisables. (…) Une réflexion a amené le collectif Nana Sac Plastique à lancer une campagne de certification des commerçants pour favoriser les contenants réutilisables. “On leur délivrera le petit sticker et la petite attestation qui sera dans la boutique ou sur la devanture du commerce”, précise Moea Pereyre, l’une des fondatrices du collectif. (…) Un futur sans plastique devra indéniablement passer par des mesures gouvernementales plus strictes afin d’offrir aux prochaines générations un fenua en phase avec son environnement et sa culture.

La journée mondiale sans sacs plastique célébrée à Punaauia (TNTV)

(…) le public venu participer à l’événement pouvait participer à des ateliers de couture gratuits, lui permettant de fabriquer et de repartir avec des couvre-plats en tissu, lavables et réutilisables, adaptés à leurs contenants.

+ itw de Moea Pereyre, cofondatrice du collectif Nana sac plastique et présidente de l’association Ti’ai fenua.

Journée mondiale sans sac plastique : accompagner la transition (La Dépêche)

# En bas du classement des Tortues d’or, la commune paie cher ses bacs gris : Une semaine de sensibilisation au tri Des équipes municipales sillonnent les quartiers de Toahotu, Vairao et Teahupo’o pour informer les administrés. En matière de tri, des efforts s’imposent, avec seulement 73 tonnes annuelles de déchets issus du bac vert, contre 904 tonnes pour le bac gris. La commune souhaite inverser la tendance, la prise en charge des déchets recyclables étant moins onéreuse.

Taiarapu-Ouest veut améliorer son tri (La Dépêche)

La commune de Taiarapu Ouest a déjà investi 17 millions de Fcfp dans son programme de tri des déchets. Elle va investir dans un nouveau camion, adapté au ramassage des déchets dans les servitudes étroites. Le tri des déchets a un coût non négligeable. Après cette opération d’information, la commune proposera à ses agents et à la population des formations sur le tri sélectif des déchets

Taiarapu Ouest sensibilise ses administrés au tri des déchets (TNTV)

# A Tahiti, la question de l'assainissement des eaux usées fait grincer des dents comme par exemple à Arue et Pirae. Le SIVU, syndicat intercommunal d'étude de l'assainissement des eaux usées, somme les administrés à plus de civisme. Dans ces communes, les eaux usées sont rejetées dans l'océan. (…) Le temps est compté. Les communes de Pirae et d’Arue doivent se raccorder à la station d’épuration de Papeava à Papeete. Sa capacité de traitement est de 3 500m3 par jour pour un rendement actuel de 1 500m3 par jour…   

L'assainissement des eaux usées ? Une question qui ne coule pas encore de source (Polynésie 1ere)

En 2010, les deux communes de Pirae et Arue ont créé le SIVU, le Syndicat Intercommunal à Vocation Unique, pour répondre à la problématique de la gestion des eaux usées. De cette union est né le projet de création d’un réseau de collectes des eaux usées, qui sera raccordé à la station d’épuration de Papeete située à Fare Ute.

Assainissement des eaux usées à Pirae et Arue : où en est le dossier ? (TNTV) article publié le 15/07

 

 

# Trier ses déchets n’est pas toujours facile pour tout le monde. Pour les habitants du « Fenua Aihere » à la presqu’île, cela relève même parfois du parcours du combattant. Pas de route, donc pas de camions poubelle, il faut se débrouiller soi-même. Que ce soient les pensions de famille ou les particuliers, chacun fait de son mieux. (…) Ces habitants du bout de l'île aimeraient tout de même un soutien de la mairie. Dans ce cadre là, une équipe de sensibilisation au tri des déchets commanditée par la mairie s'est rendue sur place. Son but : rencontrer la population et ainsi trouver le moyen de l'aider.

La problématique de l'évacuation des déchets au « Fenua Aihere » (Polynésie 1ere)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...