AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Des projets régionaux à caractère international visant au mieux-disant écologique : candidature des Marquises à l'Unesco, projet de réserve de biosphère des Australes , Aire marine gérée "Tainui Atea", Jeux olympiques organisée à Teahupoo en 2024 ; la vanille au cœur d’une recherche appliquée en vue de la transition énergétique ? ; l’agriculture du fenua moins polluante et ambitionnant de tendre vers plus autonomie alimentaire ? Les cartouches d’imprimante insérées dans un circuit d’économie circulaire…

 

 

ENVIRONNEMENT

# Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu a été invité par Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité auprès de la ministre de la transition écologique, pour faire le point sur différents projets écologiques du fenua comme la candidature des Marquises à l'Unesco, la réserve de biosphère des Australes ou encore l'aire marine gérée "Tainui Atea". (…) Il s'agissait notamment d'aborder l'organisation de l'épreuve de surf des Jeux olympiques, organisée à Teahupoo en 2024. (…) Les discussions ont ensuite porté sur la démarche de reconnaissance internationale au programme environnemental des Nations unies (UNEP – United Nations Environment Program) qui concerne l’ensemble de la zone économique exclusive (ZEE) de la Polynésie française, soit 4,55 millions de km2, classée en aire marine gérée (AMG) depuis le 3 avril 2018 et dénommée « Tainui Atea ».

Heremoana Maamaatuaiahutapu rencontre la secrétaire d'État chargée de la biodiversité (Tahiti Infos)

Le ministre a été invité (le 1er juillet) par Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, afin de faire le point sur plusieurs dossiers en cours : notamment la candidature des Marquises à l’Unesco, portée depuis 2010, la réserve de biosphère de Fakarava et l’inscription de l’archipel des Australes en tant que réserve de biosphère, portée par les maires. Selon la présidence, les Australes peuvent répondre à ce type de procédure dans la mesure où les réserves de biosphère sont des lieux désignés par l’Unesco pour expérimenter et illustrer des pratiques de développement durable à l’échelle régionale, en conciliant le développement social et économique des populations avec la conservation de la diversité biologique. Une première étude portant sur la synthèse bibliographique relative à la flore de l’archipel des Australes et à la biodiversité terrestre, a été réalisée par la Direction de l’environnement. Elle sera complétée par des études cartographiques afin d’identifier, avec les communes et les habitants, les différents zonages potentiels qui constitueraient la réserve de biosphère, à savoir l’identification d’aires centrales (terrestres et/ou maritimes), de zones tampon (terrestres et/ou maritimes) et de zones de transition (terrestres et/ou maritimes).

Les Australes, réserve de biosphère de l’Unesco ? (La Dépêche), 2 juillet

 

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

# De la pâtisserie à l'industrie, y aura-t-il bientôt des batteries électriques à la vanille ? Des scientifiques autrichiens en ont créé à base de vanilline, l'arôme de la vanille. Une chimie douce et écologique. Un procédé destiné aux batteries lithium-ion ou à celles des parcs solaires et éoliens. (…) Une bonne odeur sucrée pourrait donc se diffuser à la recharge ou durant l'utilisation des batteries électriques. Mais surtout, la vanille réduirait l'empreinte écologique de la transition énergétique. Les chercheurs autrichiens ont démontré que la vanilline améliore le stockage d'énergie sans pollution. (+ voir la vidéo- reportage d'Outremer la 1ère)

Bientôt des batteries électriques fonctionnant avec de la vanille ? (Polynésie 1ere)

 

AGRICULTURE DURABLE

Ca y est, le nouveau bureau de la Chambre d’agriculture et de pêche lagonaire s’est installé. Avec Thomas Moutame en tête de liste, la CAPL compte prendre un nouveau tournant pour acquérir plus d’autonomie. Elle a 5 ans pour y parvenir. (…) Sa priorité aujourd’hui, dresser une feuille de route pour remettre l’agriculture propre et le circuit court au-devant de la scène. (…) Avec l’aide des associations, le nouveau bureau de la CAPL veut diminuer les produits chimiques et se servir des déchets de poissons et de fientes de poule pour tendre vers une agriculture durable. (…)Maintenant, place à l’action donc pour peut-être, comme l’a dit le vice-président Tearii Alpha, faire de notre pays un exemple d’autonomie alimentaire.

Fraîchement installé, Thomas Moutame, patron de la chambre d'agriculture, veut de l'action (Polynésie 1ere)

Le maire de Taputapuātea prône le développement durable à travers un partenariat entre la chambre, le Pays et les communes pour atteindre l'autosuffisance alimentaire. (…) Le président de la CAPL précise qu'une charte relative aux droits et aux devoirs des îles pour identifier les actions prioritaires en lien "avec la stratégie de développement de l'agriculture et de l'économie bleue" sera bientôt rédigée. Selon Thomas Moutame, la pandémie a mis en évidence la vulnérabilité du système agroalimentaire polynésien qui doit se montrer plus autonome à l'avenir.

Thomas Moutame installé à la CAPL (Tahiti Infos)

Thomas Moutame, connu pour son engagement pour l’agriculture responsable et biologique, a, dès son discours d’entrée, évoqué plusieurs projets à court et moyen terme. La création d’une centrale d’achat pour alimenter les cantines scolaires, la mise en place de « fa’a’apu pilotes » aux tuamotu, des « parcs à poissons expérimentaux » à la presqu’île et aux îles sous le vent, d’ateliers relais pour transformer la production des îles, la signature de conventions pour la valorisation des déchets d’élevage… Beaucoup des projets évoqués sont menés en parallèle par le Pays et s’inscrivent dans le schéma directeur de l’agriculture voté à l’unanimité de l’assemblée.

Développement durable, sécurité alimentaire… Thomas Moutame veut « de l’action » à la chambre d’agriculture (Radio 1)

Thomas Moutame officiellement Président de la CAPL (TNTV)

Installation de Thomas Moutame à la tête du CAPL (La Dépêche)

Objectif: un quart de production agricole bio à l’horizon 2030 (Tahiti News)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...