AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Le Fenua s’oriente-t-il vers une meilleure résilience au changement climatique ? L’Initiative Kiwa, « guichet unique » de la résilience climatique dans le Pacifique ; Les schémas de l’Agence d'aménagement et de développement durable des territoires seront-ils économiquement et écologiquement soutenables ? ; Sans doute faudra-t-il changer certaines habitudes alimentaires délétères… ; À Maupiti, bon exemple, on se bouge par contre pour plus d'autosuffisance alimentaire ; Un concours, Tech4Islands, souhaite en tout cas mettre en lumière des solutions innovantes pour aider les îles à se développer de manière durable, à protéger leurs ressources et à s’orienter vers l’autosuffisance.

 

# L’Initiative Kiwa, lancée en mars 2020 par plusieurs bailleurs de fond, se présente comme un « guichet unique » de la résilience climatique dans le Pacifique. La structure accorde, entre autres, des subventions à des projets publics ou privés de protection des écosystèmes, allant de 3 à 47 millions de francs CFP. Et la Polynésie française est pleinement éligible. 

Appuyer des projets concrets pour lutter contre les changements climatiques. Voilà l’objectif de l’Initiative Kiwa, un programme qui regroupe plusieurs bailleurs de fond internationaux – dont l’Union européenne, l’Agence française de développement, l’UICN, ou des entités publiques australiennes, canadiennes ou néozélandaises – au sein d’un « guichet unique » d’aides financières. Qu’il s’agisse de préservation, de gestion ou de restauration d’écosystèmes, les projets sélectionnés doivent rentrer dans la définition des « Solutions fondées sur la nature » et doivent tendre vers une meilleure résilience au changement climatique dans les communautés du Pacifique.

Kiwa : à la recherche de « projets concrets » contre la crise climatique dans le Pacifique (Radio 1)

 

# Le premier conseil d'administration de l'Agence d'aménagement et de développement durable des territoires (ADDT) de Polynésie française s'est tenu mardi matin (12 juillet). L'occasion de présenter cette nouvelle structure qui envisage d'accompagner les communes, les intercommunalités et le Pays en matière d'aménagement, de planification et d'habitat.

Lors de l’élaboration du schéma d'aménagement général de la Polynésie française (Sage) de 2017, le projet de créer une structure partenariale au service des territoires polynésiens avait été programmé par le Pays et l'État. Cette structure, c'est ADDT, qui a organisé son premier conseil d'administration dans les locaux de l'ISPF (institut de la statistique de Polynésie française). La création de l'agence et le recrutement du personnel de direction en avril dernier ont été mis en œuvre par le ministère du Logement et la Direction de la construction et de l’aménagement.

Une agence dédiée pour accompagner l'aménagement du territoire (Tahiti Infos)

Le développement anarchique des communes, notamment à Tahiti, n’a laissé que très peu de lieux aux habitants pour se retrouver, échanger, tisser des liens. L’agence pourra s’appuyer sur le réseau national pour apporter des solutions…

Urbanisme : l’Agence d’aménagement , « accélérateur de projets » (Radio 1)

L’expertise apportée par l’ADTPF peut concerner l’habitat mais aussi les schémas des ordures ménagères, du traitement des eaux, l’aménagement de centres villes, la mobilité bref, un peu tous les domaines de nos villes et de nos vies quotidiennes.

- Conseiller et informer les collectivités dans tous les domaines (La Dépêche) 15/7/21 p. 10

Pour rappel : L’ADDT dont la première assemblée générale s’était tenue en septembre 2020 a été lancée en juillet 2020 pour assurer un accompagnement des collectivités locales et du Pays dans l’anticipation et la préparation des projets des archipels, qu’il s’agisse de la mise en œuvre du SAGE, des PGA, de l’organisation de l’urbanisation, des mobilités, de l’habitat, de la diversification des énergies, d’une meilleure prise en compte des risques et de la valorisation du patrimoine et des ressources. L’agence jouera également un rôle d’observatoire partenarial pour permettre collectivement d’analyser les évolutions des territoires et d’orienter les choix stratégiques.

La Polynésie lance son « Agence d’aménagement et de développement durable des territoires » (outremers360)

Lors de la 1ère rencontre du comité de pilotage pour sa création, en novembre 2019, il a été acté que « l’agence sera administrée par trois collèges représentant chacun un tiers des voix dans les instances de gouvernance : le Pays, les communes, et les organismes intercommunaux et les autres acteurs publics principaux du fenua intervenant en matière d’aménagement et de développement de la Polynésie, dont notamment l’État ». (presidence.pf)

 

Sans doute faudra-t-il changer certaines habitudes alimentaires délétères… pour la santé* et fortement dépendantes des importations. Peu enclines, en tout cas à favoriser l'autosuffisance du fenua...

# “Je ne mange pas tellement le taro et le uru, je suis plus habituée à manger le riz”, lance Titaina. Comme elle, ils sont nombreux à avoir fait la queue depuis ce matin chez un importateur. Mais cette attente va se prolonger car la vente a été priorisée.

Depuis lundi (12 juillet), plusieurs cargaisons de riz ont été réceptionnées. Si les importateurs tentent tant bien que mal de rassurer la population, certains habitants tentent coûte que coûte de s’approvisionner auprès d’eux. À Fare Ute, l’un des principaux grossistes de la place explique prioriser les livraisons aux magasins et notamment ceux des îles.

Il est enfin arrivé… ruée sur le riz (TNTV)

La difficulté est de répondre aux demandes des clients qui souhaitent faire des stocks. Comme souvent sur une île, la moindre nouvelle concernant une pénurie fait paniquer, et chacun veut assurer sa « survie ». Mais le stock de riz mondial existe bien, il est juste moins rapidement acheminé vers la Polynésie. Deux autres arrivages sont prévus d’ici le début du mois d’août.

Du riz, mais grain par grain (Radio 1)

Après la récente pénurie liée à un retard d'approvisionnement, le riz est à nouveau disponible dans les magasins. Sauf qu'aujourd'hui, des consommateurs auraient constaté une augmentation de son prix dans les magasins. Alors quel type de riz affiche un tarif à la hausse ? (…) Les magasins sont autorisés à appliquer une marge sur le prix au tarif libre, mais il leur est interdit de vendre le riz PPN plus cher, auquel cas les commerçants s'exposent à une amende de 5e classe à hauteur de 178 000 Fcfp par paquet de riz d'1 kg. Il faut noter que d’autres marchandises en provenance d’Asie (comme les vêtements, meubles et les téléviseurs) peuvent eux aussi être impactées par cette augmentation tarifaire.

Le riz est là, mais à quel(s) prix ? (Polynésie 1ere) actualisé le 20/07

* Le riz blanc raffiné serait porteur de risque de diabète. Grâce à des procédés de raffinage, le son extérieur et le germe des grains de riz brun sont enlevés pour produire du riz blanc composé principalement d'albumen farineux. Aujourd’hui, le riz blanc a un index glycémique élevé et les processus de raffinage entrainent la perte des fibres, des vitamines, du magnésium et des autres minéraux, des lignanes, des phytoestrogènes et de l'acide phytique, qui peuvent être des facteurs de réduction du risque de diabète.Une autre étude a montré (2) que les gros consommateurs de riz blanc (5 portions ou plus par semaine) sont plus atteints de diabète de type 2 (+ 17%) que ceux qui mangent du riz blanc moins de 1 fois par mois

 

 

# Quant à elle, la petite île de Maupiti se bouge pour développer son autonomie alimentaire. Et c’est grâce à un retraité que tout cela se concrétise. Temataru Tetuaura a débuté un projet de plantation au mois de février. Aujourd’hui et avec l’aide de jeunes en CAE, il possède plus de 6 000 pieds d'arbres fruitiers qui seront bientôt plantés sur l’île. (…) Son projet, commencé en début d’année, est de pouvoir anticiper des problèmes éventuels d’approvisionnements par bateau et, à termes, de ne plus dépendre de l’extérieur. Un engagement fort auquel ont adhéré les jeunes en CAE qui l’aident.

À Maupiti, il veut planter 6000 arbres fruitiers (TNTV)

 

 

# Chaque année, le concours Tech4Islands permet de mettre en lumière des solutions innovantes qui pourront aider les îles à se développer de manière durable, à protéger leurs ressources et à s’orienter vers l’autosuffisance. Pour cette nouvelle édition, 67 projets issus de 20 pays différents ont été retenus. Parmi eux, 12 projets made in fenua. (…) Le concours se découpe en 4 catégories : Tech 4 One-Ocean, Tech 4 One-Health, Tech 4 One-Planet, Tech 4 One-Humanity. (…) Les 16 Finalistes aux Quatre Grands Prix Tech4Islands Polynésie, Outre-Mer, Océanie et Planète seront dévoilés le vendredi 3 septembre après l’étude des dossiers par le Jury de Présélection.

Concours Tech4Islands : 67 projets retenus dont 12 de Polynésie (TNTV)

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...