AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

À l'issue du 5e Sommet France-Océanie, les États et territoires du Pacifique ont assuré un « soutien plus large aux initiatives en cours » sur le volet du climat et de la biodiversité ; Emmanuel Macron, qui doit venir en Polynésie française, le 24 juillet, y a promis de renforcer la coopération entre la France et les États d'Océanie; la France va ainsi augmenter son financement à des programmes de protection des écosystèmes, comme l'initiative Kiwa. L’Office français de la biodiversité (OFB) lance deux appels à projet pour la restauration d’écosystèmes à destination des associations, communes et services publics polynésiens; présence à Tahiti de la donatrice du programme Pew Bertarelli Ocean Legacy (PBOL) qui œuvre à créer des zones marines protégées dans le monde entier et à développer la connaissance de la science marine. Elle souhaite recueillir les doléances des communautés locales des archipels afin de les porter aux Nations unies.


 

# Après avoir assisté à la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo, le président de la République sera en voyage officiel en Polynésie à compter de samedi 24 juillet. Il se rendra à Hiva Oa, à Manihi et à Moorea. Un voyage sous le signe de la coopération pacifique et de la protection de l’environnement. « Protéger notre espace maritime et notre biodiversité, c’est développer une économie bas carbone et la connectivité humaine. » C’est par ce tweet que le Président Emmanuel Macron a conclu le 5e sommet France-Océanie le lundi 19 juillet et confirmé sa venue en Polynésie.

Emmanuel Macron en Polynésie : un séjour placé sous le signe de la santé, la culture et l'économie bleue (Polynésie 1ere)

Sur le volet du climat et de la biodiversité, les États et territoires du Pacifique présents en visioconférence ce lundi (19 juillet) ont assuré un « soutien plus large aux initiatives en cours » : Alliance solaire internationale, Coalition pour la neutralité carbone, Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples, déclaration de Niulakita relative à un niveau élevé d’ambition dans le secteur du transport maritime. Les États du Pacifique se sont également engagés à participer à l’objectif de 30 % des océans couverts par une aire marine protégée, « pour que le Pacifique puisse montrer la voix en abritant la plus grande aire marine protégée du monde ».

Côté français, il s’agira d’apporter une contribution d’un million d’euros au projet de l’Alliance solaire internationale, d’une nouvelle contribution à l’initiative Kiwa portée par l’AFD, à hauteur de 5 millions d’euros, et d’un engagement au sein du Fonds mondial pour les récifs coralliens à hauteur de 3 millions d’euros.

Sommet France-Océanie : Emmanuel Macron acte le « réengagement massif de la France dans le Pacifique » (Radio 1)

Emmanuel Macron a promis de renforcer la coopération entre la France et les États d'Océanie pour sécuriser les eaux territoriales, notamment contre la pêche illégale, et pour atténuer l'impact du changement climatique dans le Pacifique.

Macron veut renforcer la coopération avec les États d’Océanie (TNTV)

La France va ainsi augmenter son financement à des programmes de protection des écosystèmes, comme l'initiative Kiwa (porté à 5 M d'euros), et des récifs coralliens (à 3 M).

Macron veut renforcer la coopération avec les États d'Océanie (Polynésie 1ere)

 

# L’Initiative Kiwa, lancée en mars 2020 par plusieurs bailleurs de fond, se présente comme un « guichet unique » de la résilience climatique dans le Pacifique. La structure accorde, entre autres, des subventions à des projets publics ou privés de protection des écosystèmes, allant de 3 à 47 millions de francs. Et la Polynésie est pleinement éligible.  Appuyer des projets concrets pour lutter contre les changements climatiques. Voilà l’objectif de l’Initiative Kiwa, un programme qui regroupe plusieurs bailleurs de fond internationaux – dont l’Union européenne, l’Agence française de développement, l’UICN, ou des entités publiques australiennes, canadiennes ou néozélandaises – au sein d’un « guichet unique » d’aides financières.

Kiwa : à la recherche de « projets concrets » contre la crise climatique dans le Pacifique (Radio 1)

La biodiversité de la planète, et donc de notre région, est menacée. L’initiative Kiwa est un fonds international pour sauver la biodiversité du Pacifique. Jean Kape, le président de l’Académie paumotu, est le coordinateur régional pour ce fonds. L’appel aux porteurs de projets est lancé. (…) Ce fonds intervient dans 18 États et territoires insulaires du Pacifique et accompagne des projets centrés sur les solutions fondées sur la nature et la préservation de la biodiversité, déjà fortement menacée.

- L’initiative Kiwa veut renforcer la résilience des écosystèmes (La Dépêche) 20/07 p. 11

 

 

# L’Office français de la biodiversité (OFB) lance deux appels à projet « REMHOM » et « MobBiodiv » pour la restauration d’écosystèmes en milieux humides pour l’un et en milieu terrestres secs pour l’autre. Ces deux dispositifs sont à destination des associations, communes et services publics polynésiens. (…) Il est conseillé aux porteurs de projet de se rapprocher de la Délégation territoriale de l’OFB en Polynésie française pour le montage de son dossier. Elle était auparavant connue en Polynésie française en tant qu’Agence des aires marines protégées (AAMP), puis Agence française pour la biodiversité (AFB).

L’Office français de la biodiversité lance deux nouveaux appels à projet (Radio 1)

… jusqu’à 80% des dépenses du projet sont éligibles. Le projet ne devra pas durer plus de 36 mois. (…) Les porteurs de projets souhaitant prétendre à la REMHOM ont jusqu’au 8 septembre pour déposer leur dossier de candidature, en cliquant ICI. L’annonce des résultats se fera en octobre 2021. Règlement disponible ICI. Quant aux prétendants à la MobBiodiv’, ils ont jusqu’au 22 septembre pour déposer leur candidature en cliquant LA. Les résultats seront annoncés en décembre 2021. Règlement disponible LA.

Environnement : 2 nouveaux appels à projets (TNTV)

Deux nouveaux appels à projets en faveur de la biodiversité (La Dépêche)

 

 

# Donatrice du programme Pew Bertarelli Ocean Legacy (PBOL) depuis sept ans, Dona Bertarelli a pris le temps de s'arrêter en Polynésie pour venir à la rencontre des communautés locales dans les archipels et recueillir leurs doléances afin de les porter aux Nations unies, dont elle est conseillère pour l'économie bleue. (…) Convaincue qu'une reprise économique mondiale ne peut se faire qu'avec un plan de préservation des océans, la femme d'affaires suisse d'origine italienne investi son temps et sa fortune au service de sa passion : la mer.

Créée en 2010, la fondation Bertarelli œuvre à créer des zones marines protégées dans le monde entier et à développer la connaissance de la science marine. Depuis qu'elle s'est associée à l'ONG Pew Charitable Trusts en 2017 pour le projet “Héritage des océans”, elle estime avoir contribué à la protection de 8 millions de kilomètres carrés d'océan.

Dona Bertarelli, la milliardaire au chevet des océans (Tahiti Infos)

 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...