AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Le développement durable est une approche transversale : il s’inscrit dans une démarche globale, mais nécessite de prendre en considération les enjeux sociaux, économiques et environnementaux des sujets traités, et de les débattre dans un cadre de démocratie participative.

Source : http://www.vedura.fr/developpement-durable/cadre/principe-transversalite
Droits de reproduction : http://www.vedura.fr/legal/droit-reproduction-contenu (à lire impérativement avant toute reproduction de contenu)
Pour nous contacter : http://www.vedura.fr/contact

Le développement durable est une approche transversale : il s’inscrit dans une démarche globale, mais nécessite de prendre en considération les enjeux sociaux, économiques et environnementaux des sujets traités, et de les débattre dans un cadre de démocratie participative.

Source : http://www.vedura.fr/developpement-durable/cadre/principe-transversalite
Droits de reproduction : http://www.vedura.fr/legal/droit-reproduction-contenu (à lire impérativement avant toute reproduction de contenu)
Pour nous contacter : http://www.vedura.fr/contact

Le développement durable est une approche transversale : il s’inscrit dans une démarche globale, mais nécessite de prendre en considération les enjeux sociaux, économiques et environnementaux des sujets traités, et de les débattre dans un cadre de démocratie participative.

Source : http://www.vedura.fr/developpement-durable/cadre/principe-transversalite
Droits de reproduction : http://www.vedura.fr/legal/droit-reproduction-contenu (à lire impérativement avant toute reproduction de contenu)
Pour nous contacter : http://www.vedura.fr/contact

Développement durable et protection de l'environnement; alimentation et santé; habitat et énergie... cette revue de presse fait le point sur une douzaine de sujets relayés fin août par les médias locaux. L'occasion de suivre une actualité dont il est bon de comprendre la transversalité: écologie, économie, vie en société, aménagement du territoire... tout est lié !

 

 

 DÉVELOPPEMENT DURABLE/PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

 

> La Polynésie française est désormais éligible au programme Mouv’Outremer, qui propose aux porteurs de projets de développement durable de les former au montage de dossier mais aussi de les accompagner dans la réalisation de leur projet. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 10 octobre prochain. 20 Polynésiens seront choisis pour ce programme innovant et gratuit mis en oeuvre par l’Agence française de développement. 
Allier théorie et pratique pour aider les ultramarins porteurs de projets de développement durable, c’est ce que proposent le ministère des Outre-mer et l’Agence française de développement (AFD) avec Mouv’Outremer. Ce programme, lancé il y a trois ans, est désormais ouvert aux collectivités du Pacifique Sud, après celles des Antilles-Guyane et de l’Océan indien. Vingt projets polynésiens pourront ainsi voir le jour, qu’ils soient portés par des individus, des entreprises, des associations ou des communes. Il s’agit de poursuivre les objectifs définis par le Livre bleu des outre-mers  comme la « trajectoire 5.0 » : « 0 vulnérabilité, 0 déchets, 0 exclusion, 0 polluant, 0 carbone.  (…) l’éco-responsabilité.
(…) Pour mieux se préparer, deux « webinars » sont prévus : le 31 août à 19 heures, et le 30 septembre également à 19 heures (modalités d’inscription sur le site).
- Mouv’Outremer, le 2-en-1 des projets de développement durable (Radio1)

> Programme de sauvetage des oiseaux marins de l'association Manu. Les pétrels et puffins sont des oiseaux marins qui nichent dans des terriers situés dans les montagnes des îles hautes de Polynésie. Chaque année, des centaines de jeunes pétrels et puffins sont attirés par les lumières des villes lors de leur premier vol vers l’océan. Ces oiseaux, une fois échoués au sol, sont incapables de redécoller seuls. Un programme de sauvetage a été mis en place par la Société d’Ornithologie de Polynésie – Man depuis 15 ans, afin de communiquer, coordonner un réseau de bénévoles pour le recueil, le diagnostic et le relâcher des oiseaux. (…) Cette année, grâce au Fond de Développement des Associations, des séries de formations vont être réalisées prochainement à l’attention des bénévoles. N’hésitez pas à contacter l’association si vous êtes intéressés pour participer (40 52 11 00 ou par Messenger : Manu-SOP). 
- La saison des échouages des Pétrels de Tahiti a commencé (La Dépêche de Tahiti)

 

> Il a été défini une zone d’interdiction de mouillage pour tout navire d’une longueur supérieure à dix mètres qui se situe à l’intérieur de la passe d’Avatoru. Par courrier en date du 28 décembre 2020, le maire de Rangiroa a sollicité la Direction polynésienne des affaires maritimes (DPAM) pour la création d’une zone d’interdiction de mouillage afin de préserver la biodiversité unique concentrée en ce lieu. La zone concernée abrite une flore et une faune sous-marines particulières, grâce à la présence d’un courant marin constant entre le lagon et la haute mer.
Désireux de préserver cette richesse afin de pouvoir la transmettre aux générations futures, le maire a souhaité règlementer la zone et y interdire les mouillages afin d’éviter que les ancres des navires ne détruisent les fonds sous-marins et que la présence prolongée d’individus dans ce milieu exceptionnel n’altère la biodiversité.
Rangiroa : un zone d’interdiction de mouillage pour préserver la biodiversité de la passe d’Avatoru (TNTV)

 

> Réputés pour leur beauté et leur eau cristalline, les atolls isolés des Tuamotu ne sont pas épargnés par la pollution. À Makemo, appareils électroménagers et détritus en tout genre sont entreposés sur des propriétés privées jusqu’à saturation. Récemment, la commune s'est dotée d’une nouvelle décharge, de quoi provoquer la colère et le ras-le-bol de certains habitants de l’île... (…) D’une surface de 6 406 mètres de long, la nouvelle décharge est installée sur le domaine dit Tehihiga. Propriété de la maire déléguée de l’atoll, ce n’est pas la première fois que cette portion de l’île est utilisée comme dépotoir au grand désespoir de Teraiarue, propriétaire terrien voisin. (…) C’est en 1985, que la première décharge est apparue sur Makemo. 36 ans plus tard, la pollution sous-terraine est trahie par ces déchets qui refont surface, malgré la présence de remblais.
Décharge de Makemo, le ras-le-bol (TNTV)

 

> On en sait aujourd'hui davantage sur les causes de l'échouement du palangrier chinois sur le récif de l'atoll de Anuanurunga le 23 juillet dernier. Selon les informations recueillies par Tahiti Infos, le radar du navire était en panne depuis déjà plusieurs jours et n'a pas détecté l'atoll. (…) Sous contrôle judiciaire avec l'interdiction de quitter la Polynésie depuis le 25 juillet dernier, le capitaine et le second du navire devront s'expliquer à la barre du tribunal correctionnel sur cette "négligence" à l'origine d'un nouveau sinistre d'un navire sur un atoll polynésien. Le cinquième en quatre ans…
Anuanurunga : Une panne de radar en cause (Tahiti Infos)

 

> Suspendus depuis mi-mai, les travaux de sécurisation de la montagne Tahuareva ont repris, hier matin. Les opposants au dynamitage d'une partie du site campent sur leurs positions. L’annonce de la reprise des travaux de sécurisation dans le virage du PK 17, à Tautira, était restée discrète, mais elle n’est pas passée inaperçue auprès des irréductibles de la montagne Tahuareva, déterminés dans leur combat culturel. (…) « On demande simplement un délai de deux semaines pour poursuivre nos recherches, mais surtout, il y a l’appel, qui est fixé au 24 septembre. On leur demande d’attendre cette date, pour qu’on puisse prouver au juge qu’il y a des sculptures en lien avec l’histoire de Tautira. Aujourd’hui, ça se joue sur le fait qu’on n’a rien à faire ici, à cause du confinement », a déploré Laiza Pautehea, militante associative et artiste.
Tautira - Le dynamitage se heurte aux manifestants (La Dépêche)

 

ALIMENTATION/SANTÉ

 

> Le Pays souhaite mettre en place un plan d’action de promotion des produits locaux et d'une meilleure hygiène alimentaire, avec l'aide des communes. Un projet de loi du Pays sur la transition alimentaire devrait aussi être prochainement présenté à l’Assemblée de la Polynésie française. Le Pays travaille à l’élaboration d’un plan d’action territorial sur le thème de la transition alimentaire, et souhaite y inclure les communes afin d’initier notamment les plus jeunes aux goûts des produits locaux dans les cantines scolaires. (…) Pour le Pays, la population souffre de nombreuses pathologies liées à l’alimentation et au mode de vie, que la pandémie de Covid-19 aura malheureusement permis de mettre en exergue. Selon les chiffres de la présidence, 70% de la population est en surpoids, 40% est en obésité et 18% présente un diabète de type 2.  Des chiffres qui n’épargnent pas les plus jeunes. D’après l’enquête scolaire de 2016, 16% des 7-9 ans sont en obésité.
Le Pays veut associer les communes à la promotion de l’alimentation saine (Tahiti Infos)
Une rencontre entre le gouvernement et les maires a eu lieu, mercredi après-midi, principalement par visioconférence, à la Présidence, sur le thème de la transition alimentaire en Polynésie française. L’objectif affiché est de promouvoir les produits locaux afin de contribuer notamment à une meilleure hygiène de vie et une meilleure santé des Polynésiens. (…) Face à cette réalité, le gouvernement a souhaité établir un plan d’action visant à rétablir de bons indicateurs de la santé de la population. La transition alimentaire est l’un des axes fondamentaux de ce plan d’action. Des mesures sont déjà engagées par la politique agricole et d’agro-transformation mise en œuvre et seront accentuées.
Transition alimentaire : les maires associés au plan d’action (TNTV)

 

> Des vitamines, des anti-douleurs et beaucoup de repos… Pour les patients moins impactés par la covid, c’est la prescription la plus courante. Mais selon le type de personnes le rétablissement total peut prendre plus ou moins de temps. Depuis la semaine dernière, la paroisse de Arue de l’Eglise protestante Ma’ohi propose une préparation à base de produits naturels. Une boisson, comme le précise l’Eglise, pour fortifier et non soigner. (…) Nono, gingembre ou encore aloe vera : chaque ingrédient est écrasé puis mixé. Au total, 15 litres de jus seront récupérés puis distribués gratuitement. La commission théologique de l’Église Protestante Ma’ohi est à l’initiative de ce projet. Elle souhaite apporter sa contribution afin d’aider les malades à retrouver leurs forces.
Récupération post-covid : renforcer son organisme grâce aux produits naturels (TNTV)

 

> L'accès à l'eau potable dans les Tuamotu, ressource vitale pour leurs habitants est une problématique fondamentale pour ces territoires isolés qui ne possèdent ni rivières naturelles, ni sources souterraines. Les réserves d'eau des Paumotu se font principalement pendant la saison des pluies avec des cumuls les plus importants concentrés en décembre et janvier. Malheureusement, un déficit record de précipitations a été enregistré en ce début d'année 2021, qui a eu pour conséquence immédiate de ne pas remplir suffisamment les réserves d'eau des habitants. Ils devront attendre l'arrivée de la prochaine saison des pluies en octobre ou novembre.
Hao face à une pénurie d'eau potable (Tahiti Infos)

 

HABITAT/ÉNERGIE

 

+ Suite à la promulgation de la loi du Pays du 9 août 2021, l’arrêté fixant les conditions d’exploitation des parcelles de pins des caraïbes privées plantées par l’administration de la Polynésie française dans le cadre de la politique de boisement des années 1980 a été adopté par le conseil des ministres. Cet arrêté précise les conditions dans lesquelles les plantations de pins des Caraïbes arrivées à maturité, réalisées, soit sous convention avec le Pays dans les années 1970/1980 sur des propriétés privées par l’administration, ou soit directement par les propriétaires fonciers peuvent être exploitées. (...) Ce nouveau dispositif de partenariat entre les propriétaires privés, les scieries et le Pays, mis en place par la loi de Pays du 9 août 2021, permettra au Pays de prendre en charge les travaux d’aménagement d’accès aux parcelles et aux propriétaires de vendre leur bois à un prix fixé afin de les inciter à valoriser leurs parcelles et permettre ainsi aux scieries d’accéder à la ressource en bois. Les propriétaires fonciers concernés sont invités à prendre l’attache de la Direction de l’Agriculture pour s’informer sur le sujet.

Développement de la filière bois locale : exploitation du pin des Caraïbes (presidence.pf) CM du 25/08/21

 

+ La technique Super Adobe, cela vous dit quelque chose ? Inventée par l’architecte irano-américain Nader Khalili, c’est une technique d’auto-construction écologique et économique. Au fenua, l’association Objectif Terre composée d’architectes et d’ingénieurs, l’utilise pour créer des prototypes d’habitations innovantes. L’objectif final : loger les Polynésiens et développer cette méthode d’éco-construction. Au PK 46 à Mataiea, une maison à la drôle de forme se construit à l’abri des regards. Elle est faite de terre, de chaux et à la force des bras. Une solution à la question posée lors des assises de l’habitat en 2015 : comment loger les Polynésiens de manière à répondre aux enjeux environnementaux ? Deux prototypes ont déjà été développés depuis pour vérifier la faisabilité du projet au fenua. (…) Anticycloniques, avec une bonne résistance au temps et une bonne isolation thermique, ces maisons en forme de dôme sont accessibles à faible coût.
Une maison en terre écolo et économique à Mataiea (TNTV)

État d’avancement du projet SWAC du Centre hospitalier de Polynésie française (presidence.pf) CM du 25/08/21

 

+ Le système SWAC (acronyme de Sea Water Air Conditioning) consiste à puiser de l’eau de mer en profondeur pour alimenter un circuit de climatisation. A l’instar des installations existantes déployées sur deux complexes hôteliers privés, à Bora Bora (2,4 km et 1,65 MWf) et à Tetiaroa (2,6 km et 2,4 MWf), le SWAC du CHPF (3,8 km et 6 MWf) vise à alléger la facture énergétique des emprises concernées (40% d’économies attendues, soit 350 millions Fcfp/an) et l’empreinte carbone (5 000 tonnes de CO2 en moins). Ce chantier titanesque, fleuron d’une technologie d’avenir et illustration concrète de la transition écologique, touche désormais à sa fin, avec une mise en service prévisionnelle envisagée d’ici la mi-octobre prochaine, soit avec un décalage d’un mois par rapport au calendrier initial.

Les travaux sur les voies de circulation dans la rue Taaone et autour du rond-point entraîneront des restrictions de circulation à compter de ce mercredi 25 août jusqu’à la fin octobre. Les automobilistes sont appelés à la plus grande prudence et au respect des consignes.

Etat d’avancement du projet SWAC du Centre hospitalier de Polynésie française (presidence.pf) CM du 25/08/21

 

+ Le ministre des Finances, en charge de l’énergie, et le ministre du Logement, en charge de l’aménagement, ont présenté en Conseil des ministres le projet de loi du Pays créant une réglementation énergétique des bâtiments applicable aux constructions nouvelles et extensions nouvelles de bâtiments existants. Cette réglementation s’inscrit dans le cadre de la politique de transition énergétique menée par le Pays. Outre l’amélioration du confort thermique des occupants, elle vise à réduire la consommation énergétique, et donc les charges afférentes, des bâtiments concernés. La réglementation portera sur la protection solaire des bâtiments, la ventilation naturelle, le recours aux brasseurs d’air et à l’eau chaude sanitaire solaire, ainsi que sur les systèmes de climatisation.

Afin de tenir compte des disparités de climat, des usages et des équipements des archipels, le périmètre d’application et les seuils de performance des dispositions précédemment citées varient en fonction du caractère occupé ou climatisé des locaux, de l’implantation géographique ou altimétrique et de la typologie des bâtiments. Ce projet va désormais faire l’objet d’un examen par l’Assemblée de la Polynésie française avant une potentielle entrée en vigueur en juillet 2023.

Projet de loi du Pays portant création de la réglementation énergétique des bâtiments (presidence.pf) CM du 25/08/21

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...