AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Palangriers échoués aux Tuamotu : des opérations de dépollution sont en cours ; pollutions aux micro-plastiques dans les lagons de Ahe, Manihi et Takaroa : un programme de recherche est mené par l’Ifremer ; à Tautira, la montagne Tahuareva finalement dynamitée, malgré l’opposition de collectifs associatifs et culturels.

 

 

+ Deux missions d’évaluation, de sécurisation et de dépollution des épaves des palangriers échoués sur les atolls d’Anuanurunga et d’Arutua ont respectivement été menées les mercredi 25 et jeudi 26 août par des bâtiments de la Marine Nationale. (…) Sur l’atoll d’Anuanurunga, où le palangrier Ping Taï Rong 49, appartenant au groupe chinois PING TAI RONG FISHERY GROUP, s’était échoué le 23 juillet dernier, le bâtiment de soutien Bougainville de la Marine Nationale, a récupéré les 2 600 litres d’huile restés dans des fûts arrimés sur le pont du navire. L’équipage a également récolté 10m 3 de déchets éparpillés autour de l’épave, prévenant ainsi tout risque de pollution supplémentaire immédiat. La mauvaise visibilité dans l’eau n’a pas permis de réaliser les plongées souhaitées pour l’expertise des brèches de la coque.

(…) Dans le même temps, sur l’atoll d’Arutua, le remorqueur Maroa de la Marine nationale, qui s’était déjà distingué lors de l’assistance du Maris Stella le 06 février dernier au large de Rangiroa, a conduit une mission de surveillance et d’évaluation de l’épave du palangrier Shen Gan Shun qui avait été déplacé de 60m à l’intérieur du platier par les fortes houles du week-end du 20-21 août dernier. Une prise d’images par drone embarqué a permis d’inspecter la coque. Aucune pollution n’ayant été détectée, il n’a pas été nécessaire de déployer le matériel embarqué à cette fin sur le bâtiment.

Un nouveau pas dans le projet d'évacuation des Ping Taï Rong et Shen Gan Shun (Polynésie 1ere)

Thoniers chinois échoués : double mission de la Marine (Radio 1)

2 600 litres d'huile récupérés sur l'épave de Anuanuranga (Tahiti Infos)

Dépollution des épaves des navires à Anuanurunga et Arutua (TNTV)

Double mission de sécurisation et de dépollution des épaves (La Dépêche)

 

+ Un programme de recherche mené par l’Ifremer a évalué la présence de micro-plastiques dans les lagons de Ahe, Manihi et Takaroa entre 2017 et 2020. Ces eaux sont « contaminées de manière significative ». Le rapport relève la faible concentration de population dans ces zones. C’est l’activité perlicole qui serait à l’origine des déchets : on pointe l’absence d’un plan structuré de gestion des déchets dans cette industrie. Le programme de recherche initié par le Pays apporte une évaluation quantitative et qualitative du phénomène. (…) Le programme de recherche Microlag (Micro-plastiques dans les lagons) a été mené de 2017 à 2020 et s’intéresse à la contamination de trois lagons perlicoles des Tuamotu : Ahe, Manihi et Takaroa sont depuis les années 80 porteurs de nombreuses fermes perlières. (…) Caractéristiques de ces lagons : les principales activités économiques sont la perliculture et la pêche, mais pas une activité touristique significative. La perliculture étant la seconde source de revenus la plus importante après le tourisme, il est d’autant plus opportun de prendre conscience de l’interdépendance entre cette activité et son environnement. Malheureusement la crise qu’a subi le secteur de la perle a provoqué la fermeture de nombreuse fermes qui ont souvent été abandonnées sans prise en charge des déchets plastiques… L’étude montre bien que ce sont ces déchets qui sont la principale cause de pollution des lagons

Microplastiques et perliculture ne font pas bon ménage (Radio 1)

Le plastique est l’un des pires ennemis des lagons… Ce n’est pas une nouveauté, mais cette fois, c’est scientifiquement prouvé ! Deux ans après une première alerte lancée par les professionnels de la perle, concernant la pollution lagonaire liée au déchets perlicoles, le constat est terrible et accablant. (…)

Les microplastiques menacent les lagons et la perlicuture (La Dépêche)

 

+ Plusieurs blocs de pierre de la montagne Tahuareva, qui menaçaient la route de Tautira, ont (finalement) été dynamités. Le collectif de défense du site, qui avait réussi, en mai, à faire reporter ce chantier jugé « urgent » par la direction de l’Équipement, a cette fois été tenu à l’écart par la gendarmerie. (…) Les gendarmes (étaient) présents en nombre – 92 pour sécuriser la route, la montagne, le rivage, et assurer d’éventuels transports urgents depuis le village. (…) C’est en avril que des techniciens avaient identifié des fragilités et des roches instables dans la paroi de la montagne qui surplombe la route de Tautira. « Un risque immédiat » qui a entrainé cette décision de dynamitage : 5 blocs de pierres, de 150 à 200 tonnes chacun, devaient être explosés et évacués vers la mer, « pour ne pas mettre en danger les passants et automobilistes ». Sauf que pour le collectif Te Hono Tia’au et l’association Te Hono Autahi no Ataaroa i Tautira, la montagne Tahuareva, dont la partie basse d’une des façades est concernée, est « sacrée ».

Un « boum » et des larmes à Tautira (Radio 1)

La montagne de Tahuareva dynamitée (Tahiti Infos)

Tahuareva : le dynamitage a bien eu lieu (TNTV)

À 9 h 35, un tir unique a permis de déloger les cinq roches jugées dangereuses, qui ont terminé leur course sur la route et dans la mer.

Tautira - Le dynamitage des blocs rocheux a été effectué hier matin (La Dépêche)

 Lundi, malgré les prières et les larmes des manifestants, le dynamitage du mont Tahuareva à Tautira a bien eu lieu. Une opération retardée en raison du caractère historique du site pour une partie de la population, et qui s’est tenue sous bonne garde : une centaine de gendarmes ont ainsi assuré la sécurité des lieux. Plus de 500 m3 de roches ont été extraits de la falaise. Pour en parler, René Temeharo, ministre de l'Équipement, était l'invité du journal de TNTV :

René Temeharo : “on a ciblé la pierre et non pas la montagne” Tahuareva (TNTV)

 

 

# Pour rappel : Justice: Chantiers contestés, navires échoués (AvA-Infos) Environnement: inquiétudes à Tautira, Temae, Taravao, Anuanuranga (AvA-Infos

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...