AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

La population s'est déplacée en masse, samedi 13 novembre - de nombreuses personnes venant même de Tahiti - pour dénoncer les projets immobiliers sur l'île de Moorea dans une manifestation qui se voulait avant tout culturelle et spirituelle.

Un premier rassemblement avait été reporté pour cause de mauvais temps et un autre a été organisé entre temps par des « pro-développement économique » (lire : Quel avenir pour le littoral des îles ? - AvA-Infos). Samedi 13 novembre, entre 1 000 et 2 000 personnes ont répondu à l’invitation du collectif Cascem (collectif des associations sportives, culturelles et environnementales de Moorea) et l’association Moorea to’u ora pour assister, sur la plage de Temae, à l’événement Tahei ‘auti ia Moorea.

- Reportée il y a 2 semaines à cause du mauvais temps, la manifestation contre les grands projets immobiliers à Moorea a rassemblé plus de 1 000 personnes aujourd'hui. La plupart, des habitants de l'île soeur, qui craignent que Moorea ne soit défigurée et que ses meilleurs spots, privatisés.

Temae : plus d'un millier de personnes disent non aux projets immobiliers sur l'île sœur (Polynésie 1ere)

- Les organisateurs de la manifestation ne s’attendaient pas forcément à une telle affluence. Plus de 2 000 personnes ont convergé vers la plage de Temae pour témoigner de leur attachement à ce lieu prisé des familles polynésiennes mais également des touristes. Une cérémonie réunissant de nombreuses associations sportives et culturelles a permis de faire passer un message d’unité contre les grands projets immobiliers.

Moorea – Ils disent “non” aux grands projets immobiliers (TNTV)

- Ce mouvement a été décidé pour symboliser l’union de la population qui dit non à l’étendue des projets immobiliers en cours ou en voie de l’être sur l’île de Moorea.

Moorea : Près de 2 000 personnes pour dire non aux grands projets immobiliers (La Dépêche)

- Forts de cet engouement, ses membres demandent une nouvelle fois aux dirigeants politiques, en particulier aux élus de l’île sœur, à participer aux discussions sur le développement “raisonné” de Moorea.

2 000 personnes unies pour protéger Moorea (Tahiti Infos)

 

# Réaction des « pro-développement »

À noter néanmoins, pour rappel, que plusieurs associations de l’île soeur se sont réunies samedi (6 novembre) sur le site de la plage Temae, à l’initiative du collectif Faa Hotu Ia Aimeho Nui regroupant des agriculteurs, pêcheurs, prestataires de services divers etc. Leur motivation principale est le développement économique et la création d’emplois sur l’île de Moorea.

Des projets de développement économique pour que Temae ne soit plus un « No man’s land »… (Tahiti News)

Un point de vue justifié, pour Tahiti News, qui commente le rassemblement de samedi 13/11:

Nouvelle mobilisation, samedi matin sur la plage Temae à Moorea, contre le projet hôtelier initié par l’homme d’affaire Louis Wane. Les opposants, les anti-tout, que compte ce pays, ont montré une fois de plus leur capacité de nuire. Avec toute la démagogie qui les caractérise. Ils affirment être la voix du peuple. Reste à savoir qui est ce « peuple » dont ils se revendiquent.

Journée « bronzette » et culturelle à Temae (Tahiti News)

 

Pour rappel, AvA-Infos ne prend pas position dans ses revues de presse. Elles sont l'occasion pour le lecteur de découvrir la manière dont les médias traitent le sujet (chiffres, postionnement, objectivité...) pour se faire son opinion !

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...