AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

La 26e Conférence des Parties (COP 26) s’est tenue à Glasgow (Royaume-Uni), du 31 octobre au 12 novembre, après avoir été reportée d’un an en raison de la crise sanitaire. Depuis 1995, ce sommet réunit chaque année les États signataires de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Résultat mitigé à l’issue de cette réunion internationale.

 

 

Comme le rappelle le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) publié en août 2021, le monde n’est pas sur la bonne voie pour rester en dessous des 2 °C voire 1,5 °C de réchauffement global par rapport à l’ère préindustrielle, objectif à long terme de l’Accord de Paris. - Comprendre la COP26 (ecologie.gouv.fr) 

# C’est ce vendredi (12/11) que la COP 26 (a pris) fin en Ecosse. Grande surprise de ce sommet : l’engagement commun des États-Unis et de la Chine, deux premiers émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre, de renforcer leur action climatique. Du côté des petits états insulaires comme la Polynésie, les attentes sont conséquentes. Ce sont les premiers touchés par le réchauffement climatique et les signaux d’alerte se manifestent déjà.

COP26 : les territoires insulaires exigent des actions (TNTV)

COP26 : le pacte de Glasgow maintient « en vie les objectifs de l’accord de Paris » (Radio 1)

La COP 26 s'est achevée. Un accord pour accélérer la lutte contre le réchauffement de la planète a été signé par quelque 200 pays participants. Mais l'image forte de cet événement a été le discours d'un ministre de Tuvalu, les pieds dans l'eau, pour alerter sur le manque cruel d'eau douce chez lui.

A Tuvalu, la mer monte et l'eau douce manque (Polynésie 1ere)

La COP26 s’est refermée samedi à Glasgow en Écosse avec un texte commun adopté et beaucoup de contradictions entre les pays. Quand certains parlent d' « échec », d’autres avouent une « déception ». Pourtant, la Commission européenne estime que le « pacte de Glasgow » adopté samedi par les 200 pays de la COP26 a « maintenu en vie les objectifs de l’accord de Paris ».

COP26 : le pacte de Glasgow maintient « en vie les objectifs de l’accord de Paris » (Radio 1)

 

# Dans le prolongement de la COP26, à l’Assemblée nationale

À l’initiative des députés Maina Sage (Polynésie française) et Jimmy Pahun (Morbihan), l’Assemblée nationale devrait adopter, jeudi 25 novembre, une proposition de résolution « pour la conservation et l’utilisation durable de l’océan ». Les explications de notre partenaire Outremers 360.

L’Assemblée nationale devrait adopter une proposition de résolution pour la protection des océans à l’initiative de Maina Sage (Radio 1)

Sa démarche est soutenue par Jimmy Pahun, du MODEM, et ses confrères polynésiens.

Derrière les Etats unis, la France dispose du deuxième plus grand domaine maritime mondial d’un superficie de 11 millions de kilomètres carrés. 97 % de ces zones économiques exclusives se situent outre-mer.

Selon la députée, la France a donc une responsabilité dans le domaine de la protection des écosystèmes marins. (Itw vidéo)

Maina Sage plaide pour la protection des océans (Polynésie 1ere)

 

L’Assemblée nationale adopte une résolution en faveur de la préservation de l’océan, portée par Maina Sage  (AFP-TNTV) actualisé le 25/11

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...