AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Une délégation polynésienne a participé au sommet organisé à Brest du 9 au 11 février afin de renforcer la coopération internationale pour une meilleure protection des océans. Le gouvernement local a exprimé attendre des engagements à la hauteur des enjeux climatiques, notamment avec la montée des eaux qui menace d’engloutir les archipels du Pacifique dans un futur proche. Une démarche traduite par la volonté d'« océaniser les consciences ». Tous les articles consacrés à l'événement. Invitation à un exercice pour en tirer la synthèse...

 Placer l'océan au coeur des préoccupations: c'est l'ambition du sommet "Un océan" qui réunira scientifiques, ONG, politiques et entrepreneurs du 9 au 11 février en France, espérant donner un coup d'accélérateur sur plusieurs dossiers internationaux cruciaux autour des mers.
En France, un sommet pour mobiliser les Etats en faveur de l'océan (Tahiti Infos)

La veille du sommet TNTV (était) allé à la rencontre des associations locales de protection de l’environnement pour savoir ce qu’elles attendent de ce sommet, et quelles sont leurs préconisations. Itw (texte et vidéo) de Winiki Sage, président de la FAPE-Te Ora Naho.

One océan summit : quels enjeux pour la Polynésie ? (TNTV)

Le sommet des océans a débuté mercredi 9 février en Métropole. Une délégation polynésienne y participe. Brest accueille le sommet des océans, du 9 au 11 février 2022 (près de 400 experts et une vingtaine de chefs d'État et de gouvernement). L'idée est d'accélérer l'agenda international pour la protection des océans. Une délégation polynésienne participe au sommet. Elle est menée par Edouard Fritch qui a fait part de son vœu d' "océaniser les consciences". Le gouvernement local attend des engagements à la hauteur des enjeux climatiques, notamment avec la montée des eaux qui menace d’engloutir les archipels du Pacifique dans un futur proche (…) À suivre: Les grands rendez-vous mondiaux : dans les prochaines semaines, l'arrêt du plastique sera au cœur de l'assemblée des Nations Unies pour l'environnement, prévue à Nairobi au Kenya

Un sommet des océans pour "océaniser" les consciences (Polynésie 1ere)

Objectif déclaré : « Renforcer la coopération pour une alliance durable avec l’océan ». Cet événement est organisé en coopération avec les Nations unies, la Banque mondiale, des partenaires publics et privés, des scientifiques, et des organisations non gouvernementales. Édouard Fritch participera vendredi à une rencontre de chefs d’Etat autour d’Emmanuel Macron et devrait avoir avec lui un entretien en aparté.

One Ocean Summit : les Outre-mer en première ligne (Radio 1)


Le ministre de la Culture et de l’environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu est intervenu lors d’un forum consacré au Patrimoine naturel maritime au One Ocean Summit qui a lieu actuellement à Brest. (...)  À la question de savoir ce qui est urgent de faire pour préserver notre patrimoine maritime culturel, le ministre a répondu en indiquant « qu’il y a tout simplement un patrimoine culturel à préserver, des langues, des chants, des danses, des connaissances et des personnes. Ce sont des visions du monde et chacune d’entre elles est importante, car toutes racontent notre monde ». Le ministre a conclu son intervention en déclarant : « A l’heure où nous discutons des océans, de leur importance, de leur gouvernance, de la préservation de notre patrimoine maritime, dans le Pacifique, des îles sont déjà confrontées aux effets du changement climatique. Je conclurais en disant simplement : Nous, peuples de la pirogue, peuple de l’océan, appelons à « océaniser les consciences ». Comme il a très bien été exprimé durant ce forum, le patrimoine culturel maritime dans toute sa diversité est un formidable levier pour prendre conscience des enjeux de l’océan, et de nombreux défis restant encore à relever.

Appel de la Polynésie à « océaniser les consciences » (Tahiti News)


L’État et le Pays sont tombés d’accord sur une préservation accrue de la zone économique exclusive polynésienne. Dans la lignée des recommandations de la Fape, des zones seront réservées à la pêche artisanale sur plusieurs dizaines de milles nautiques au-delà du récif. Soit au total, avec le projet de Rahui Nui aux Australes, plus d’un million de km2 d’aires marines davantage protégées. 

One Ocean Summit : 500 000 km2 de ZEE réservées à la pêche artisanale (Radio 1)

Lire aussi: Sommet "Un Océan" : Les zones dédiées à la pêche artisanale, "une avancée majeure" pour la Polynésie selon l'ONG Pew (Francetvinfo)

Le projet de nouvelle aire marine protégée qui sera lancé cette année et devrait être finalisé d’ici 2030, concernera une zone “située dans la partie sud-est de notre zone économique”, a indiqué le président du Pays. Le projet de cette zone dénommée Rahui Nui, “marque un retrait de 20% des zones de pêche professionnelle actuelle”, a-t-il souligné.

De nouvelles aires marines protégées en Polynésie sur plus d’un million de km2 (TNTV)

Edouard Fritch a annoncé des mesures immédiates pour constituer 500 000 kilomètres carré d'aire marine protégée sur les 5,5 millions de km2 d'aire marine gérée, ainsi qu'un projet Rahui Nui d'une seconde zone d'aire marine protégée d'ici 2030. Tahiti accueillera également un prochain sommet sur la protection des océans : le World Ocean Summit.

Fritch annonce un million de km carrés de la ZEE "protégés" (Tahiti Infos)

 

 

# Dans un communiqué diffusé à l'issue du discours d'Edouard Fritch au One Ocean Summit, le projet "Héritage des océans" de l'ONG Pew et de la fondation Bertarelli a "salué les engagements pris aujourd’hui" par le président de la Polynésie française. "Ces nouvelles zones de protection marine couvriront plus d’un million de km2, soit environ 20% de la ZEE de Polynésie française. Ces mesures représentent une avancée majeure pour la concrétisation de l’aire marine gérée, et la protection durable de l’océan en Polynésie française." (…) les mesures de protection réservées à la pêche artisanale vivrière autour des 118 îles de Polynésie française permettront d’améliorer la gestion des conflits d’usages entre pêcheurs industriels et côtiers qui se partageaient les mêmes eaux pour leur activité de pêche. "Elles offriront également des bénéfices écologiques notables pour la protection des écosystèmes côtiers autour des îles, qui concentrent une biodiversité importante dont la population locale dépend. Au sein de ce zonage côtier, seule la pêche artisanale côtière en poti marara et bonitier seront autorisée autour des îles, sur une superficie totale de près de 500 000 km2." Pour Pew et Bertarelli, il faut saluer "l'effort particulier" des armateurs hauturiers polynésiens.

​L'ONG Pew et la fondation Bertarelli "saluent" les annonces de Fritch sur la ZEE (Tahiti Infos)

 

# Le ministre de la Culture et de l’environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu est intervenu lors d’un forum consacré au Patrimoine naturel maritime au One Ocean Summit qui a lieu actuellement à Brest. (...)  À la question de savoir ce qui est urgent de faire pour préserver notre patrimoine maritime culturel, le ministre a répondu en indiquant « qu’il y a tout simplement un patrimoine culturel à préserver, des langues, des chants, des danses, des connaissances et des personnes. Ce sont des visions du monde et chacune d’entre elles est importante, car toutes racontent notre monde ». Le ministre a conclu son intervention en déclarant : « A l’heure où nous discutons des océans, de leur importance, de leur gouvernance, de la préservation de notre patrimoine maritime, dans le Pacifique, des îles sont déjà confrontées aux effets du changement climatique. Je conclurais en disant simplement : Nous, peuples de la pirogue, peuple de l’océan, appelons à « océaniser les consciences ».

Appel de la Polynésie à « océaniser les consciences » (Tahiti News)

Intervention impromptue du ministre de la culture et de l’environnement au Blue Hotspot du One Ocean Summit à Brest : présent parmi les spectateurs d’une discussion consacrée à l’océan Pacifique, Heremoana Maamaatuaiahutapu a été invité à donner son avis sur les enjeux de développement et de protection de l’océan Pacifique.

One Ocean Summit : de l’importance de ne pas séparer l’humain de la nature (TNTV)

# Retrouvez l’allocution intégrale prononcée par le président Edouard Fritch à l’occasion du One Ocean Summit organisé dans la ville de Brest. (Extraits) : « Notre vision est globale et systémique et nous voulons l’inscrire dans la durée. Elle vise des objectifs d’amélioration du niveau et de la qualité de la vie, de réappropriation de concepts et de savoir-faire traditionnels et de création d’une solidarité entre les générations et entre les peuples. Elle se décline en quatre Grandes Ambitions : Mou’a ti’a, la préservation du coeur de nos îles, Tai uta, la restauration du lien Terre-Mer, Tainui atea, la protection et la gestion durable de notre ZEE, Te Moana nui o hiva, la construction du Grand Mur Bleu du Pacifique. Dans ce cadre, la Polynésie française est capable de prendre quatre engagements qui portent sur une superficie océanique de plus de 1 million de Km2  » : multiplier les réserves de Biosphère ; une protection des zones côtières ; protéger les lagons et les coraux ; une nouvelle aire marine protégée de plus de 500 000 km2.

Le président Fritch propose à Macron d’organiser un « One Island Summit » (Tahiti News)

(…) Edouard Fritch a proposé d’accueillir en Polynésie française en septembre prochain, ainsi que le Grand mur bleu du Pacifique, cette ceinture autour des ZEE qui permettrait de limiter les techniques de pêche à trop fort impact sur les ressources.

Le prochain sommet pour la sauvegarde des océans pourrait se tenir en Polynésie (Radio 1)

Après le One Ocean Summit à Brest, vers un One Island Summit en Polynésie (TNTV)

En marge du One Ocean Summit qui s’est tenu ce vendredi 11 février à Brest, le président Edouard Fritch, accompagné de Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture et de l'environnement, et du Sénateur Teva Rohfritsch, a rencontré Henry Puna, secrétaire général du Forum des îles du Pacifique, et l'ambassadeur Peter Thomson, envoyé spécial pour les océans du Secrétaire général de l'ONU.
Après le One Ocean Summit à Brest, vers un One Island Summit en Polynésie (TNTV)

# Alors que le One Ocean Summit rassemble un grand nombre de chefs d’Etats autour d’une "diplomatie bleue" instiguée par le Président de la République française, le Comité français de l’UICN a souhaité "alerter" sur une possible exploitation minière au sein de l’espace maritime français par le biais d’une position officielle, publiée vendredi (12 février).
La menace qui pèse sur grands fonds marins, un des derniers écosystèmes encore préservés de notre planète – c’est à dire la volonté d’aller y extraire des minerais – a fait beaucoup parler d’elle ces derniers jours. De nombreuses ONG s’inquiètent en effet des conséquences de ce type d’industrie sur ces habitats encore méconnus et éloignés de tout son et lumière, au développement très lent.

​L'UICN alerte sur l'exploitation des grands fonds marins dans les eaux françaises (Tahiti Infos)

 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...