AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Le One Ocean Summit, organisé à Brest du 8 au 13 février, a fait l’objet de plusieurs articles qui ont été relayés par AvA-Infos dans deux revues de presse. Si cet événement a permis d’en considérer les différents aspects économiques et écologiques, il a aussi permis de mettre en relief la réalité de la zone indo-Pacifique: une immense aire géographique – dont la Polynésie française - au cœur d’un enjeu géostratégique. Un sommet international qui fait l’objet d’appréciations diverses et contrastées.

 + Pour rappel (AvA-Infos): One Ocean Summit: sommet international pour une meilleure protection des océans / One Ocean Summit (suite)

# Une tribune publiée mardi 22 février dans le journal « le Monde » signée notamment par le sénateur Teva Rohfritsch met en avant l'importance de la zone indo-Pacifique. Par ailleurs, le 1er forum ministériel pour la coopération UE-Indo-Pacifique s'est tenu à Paris. A l'heure de l'offensive russe en Europe, et du rapprochement Moscou-Pékin, il s'agit de contrer la puissance montante de la Chine dans la zone. (…) Les territoires ultramarins font de la France la 1ère puissance maritime au monde après les Etats-Unis. Les principales réserves de croissance de la planète se trouvent dans la zone indo-Pacifique qui contribuera d’ici à 2030 à environ 60% du PIB mondial. "La maîtrise de ces richesses sous-marines stratégiques est indispensable", affirment les auteurs de la tribune. Le collectif plaide pour un renforcement de la recherche scientifique dans les territoires français de l’Indo-Pacifique  - avec un accompagnement financier sérieux -  pour réussir leur transition économique et écologique, attirer de grandes entreprises, créer de l'emploi et réduire leurs dépendances aux transferts financiers hexagonaux.

L'Indo-Pacifique, au coeur des grands enjeux géopolitiques et géostratégiques (Polynésie 1ere)

 

# La délégation sénatoriale aux outre-mer préconise de mettre ses territoires au cœur de la stratégie maritime française, pour renforcer sa souveraineté mise à mal sur sa zone économique exclusive (ZEE) et accompagner la transition économique des outre-mer. La délégation déplore également un manque de moyens de protection de la ZEE. (…) Au regard des enjeux cruciaux pour l’avenir (sécuritaires, économiques, énergétiques, environnementaux, climatiques…), “cette stratégie devrait en outre être relevée au niveau législatif plutôt que de faire l’objet d’un simple décret”, et “faire l’objet d’un grand débat démocratique devant le Parlement sur ses orientations”, assure ce rapport.

Le Sénat veut placer les outre-mer au cœur de la stratégie maritime française (TNTV)

 

D’un point de vue plus régional:

# Dans une lettre ouverte « aux dirigeants mondiaux », le président du Tavini s’insurge contre les discours et annonces du One Ocean Summit concernant la Polynésie. Pour le chef de file indépendantiste, ni Édouard Fritch, qualifié de « faux président », ni Emmanuel Macron, ne sont légitimes pour prendre des décisions concernant la gestion de la ZEE polynésienne. (…) Pour Oscar Temaru, le prochain sommet des océans qui se tiendra en 2023 est une manœuvre de plus de l’État français pour « ajouter un autre maillon au nouveau concept français de l’axe indo-pacifique », et pour « mettre la main sur les ressources sous-marines appartenant au peuple polynésien ». Enfin il termine en qualifiant les discours de Brest de « coup d’État économique contre son peuple », suggérant aux chefs d’État de « se replonger dans leur propre histoire pour éviter une autre prédation économique avant de venir à Papeete en 2023 ».

Protection de la ZEE : un « coup d’État économique » pour Oscar Temaru (Radio 1)

Le maire de Faa’a remet également en question la légitimité du Président Macron à s’exprimer sur la gestion de l’espace maritime du fenua. Un courrier a été adressé aux dirigeants mondiaux et aux participants du Sommet. (...)  C’est en sa qualité d’ancien président de la Polynésie qu’Oscar Temaru a adressé sa lettre ouverte (en PJ sur le site de TNTV) aux dirigeants mondiaux tels que la Chine, la Russie, l’Egypte ou encore l’Inde. Le Tavini attend de pied ferme le Sommet des Océans prévu à Papeete en 2023.

One Ocean Summit : le Tavini dénonce “un coup d’Etat économique” (TNTV)

Évoquant le prochain sommet de l’océan qui se tiendra à Papeete en 2023 « une autre manoeuvre de l’État français pour laver le cerveau la communauté internationale (…) et pour ajouter un autre maillon au nouveau concept français de indopacifique, qui est une tentative de riposte contre le processus chinois des Routes de la soie» (…) le président du Tavini parle d’«un moyen pour la France de mettre immédiatement la main sur les ressources sous-marines appartenant au peuple polynésien et de commencer son exploitation et son exploration sans notre plein consentement.»…

Oscar Temaru parle d’un coup d’État de la France en Polynésie (La Dépêche) 23/02/22 p. 7

 

# Dans un communiqué diffusé le 23 février, quatre maires des Australes, Artigas Hatitio de Rimatara, Fernand Tahiata de Tubuai, Bruno Flores de Raivavae et Tuanainai Narii de Rapa disent à quel point ils saluent les annonces faites par le président du Pays, lors du One Ocean Sum-mit, le 12 février, à Paris. Le tavana de Rurutu, Frédéric Riveta, en revanche, n’est pas cosignataire de ce communiqué de satisfaction. (…) En décembre 2021, ils avaient remis au gouvernement, une proposition de zonage de compromis, incluant la protection des zones côtières réserves à la pêche artisanale, 50 milles nautiques autour des sept îles Australes (Maria, Rimatara, Rurutu, Tubuai, Raivavae, Rapa et Marotiri) et une zone de protection forte interdite à la pêche, au large de Rapa et Marotiri, jusqu’à la limite sud-est de la ZEE. Selon eux, « la concrétisation du rahui nui permettra de protéger durablement les ressources marines des Australes pour notre population, de garantir notre pêche côtière vivrière, et de maintenir le développement de la pêche industrielle polynésienne en dehors des zones protégées».

- Les maires des Australes applaudissent les annonces d’Édouard Fritch (La Dépêche) 25/02/22 p.16

Quatre des cinq tāvana des Australes ont salué les annonces du président Édouard Fritch au One Ocean Summit à Brest sur la création d'une Aire marine protégée d'un demi-million de km2 et le classement des Australes en réserve de biosphère d'ici 2030. Seul le tāvana de Rurutu, Frédéric Riveta, a refusé de “signer un communiqué rédigé par l'ONG Pew”.

​Rahui Nui : Quatre maires des Australes saluent les annonces de Fritch (Tahiti Infos)

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...