AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

 Construits par les coraux, qui élaborent leur propre substrat minéral, et réunissant dans un même milieu des milliers d’espèces, l'écosystème corallien est, avec la forêt tropicale, le plus diversifié et le plus complexe de la planète. Pour en assurer la résilience, l'OFB lance un appel à projets qui s'adresse aux départements et collectivités d'outre-mer ; à Raiatea, la petite fourmi de feu, espèce invasive, gagne du terrain. L"association de protection de la vallée de Faaroa, soutenue par l'OFB, tente d'enrayer sa progression ; Mission de rapatriement des déchets de la perliculture entreprise par le Pays : vaste opération de nettoyage des îles : Apataki, Arutua, Ahe, Manihi, Takaroa, Takapoto, Aratika, Kaukura, Fakarava, Raiatea, Tahaa et Gambier.

 

 

 

(…) Intitulé "Résilience des récifs coralliens et des écosystèmes associés" (ReCorEA), (cet appel à projet) soutenu par le ministère de la Transition écologique et le ministère des Outre-mer, s'inscrit dans la volonté de l'OFB de réduire les impacts directs et indirects de l'activité humaine sur les récifs coralliens et à améliorer leur résilience. (…) à destination des associations, des fondations ainsi que des collectivités et de leurs partenaires techniques. (…), il est doté d'un montant total de 1.5 million d'euros et peut proposer des financements compris entre 6 et 24 millions de Fcfp pour des projets d'une durée maximale de 60 mois.

Un appel à projets pour la sauvegarde des récifs coralliens (Tahiti Infos)

(…) Pour y répondre, il faut que le projet s’inscrive dans l’un des axes stratégiques spécifiques aux besoins polynésiens. Vous avez jusqu’au 15 avril. Avec les financements du ministère des Outre-mer et de la Transition écologique qui sont alloués à l’Initiative française pour les récifs coralliens (Ifrecor), un nouvel appel à projets est lancé. Tout projet s’inscrivant dans l’un des axes stratégiques spécifiques aux besoins polynésiens est susceptible d’être retenu, après examen :

- Tourisme et loisirs marins ;

- Approvisionnement en nourriture et opportunités de pêche lagonaire et côtière ;

- Protection littoral et adaptation au changement climatique ;

- Bio-prospection et recherche et éducation ;

- Assainissement des eaux et lutte contre les pollutions

+ Le dossier: L’Office français de la biodiversité a lancé, le 25 mars, un appel à projets (AAP) sur la Résilience des récifs Coralliens et des Ecosystèmes Associés (ReCorEA) dans les départements et collectivités d’Outre-mer. 

L’OFB lance un nouvel appel à projets en faveur des récifs coralliens (ofb.gouv.fr)

 

La candidature doit contenir une présentation détaillée du projet et du ou des porteurs de projet. Mais aussi indiquer les résultats attendus ainsi que les éléments financiers et le budget. Infos sur la page FB @Ifrecor Polynésie

L’Ifrecor lance un nouvel appel à projets (Tahiti Infos)

 

 

# L’association de protection de la vallée de Faaroa, soutenue par l’office français de la biodiversité, continue sa lutte contre la petite fourmi de feu. Après une campagne de recensement des zones infestées en 2021, les membres de l’association ont installé 4 panneaux signalant la présence de la petite fourmi de feu à Raiatea. Et selon les premières constatations, elle gagne de plus en plus de terrain... (…) Si rien n’est fait assez rapidement pour éradiquer ou stopper la prolifération de la fourmi de feu, le tourisme vert sur lequel misent les autorités de l’île pourrait être mis à mal : “Cela toucherait l’agriculture, les hôtels, les pensions de famille, les campings, les chemins de randonnée, les marae, le Belvédère etc.”. (…) Seule solution contre ce fléau : la pulvérisation d’une barrière chimique. Il faut compter 3,5 millions pour un épandage. Et selon la zone touchée, il en faudrait 4 voire 5 pour en venir à bout.

La petite fourmi de feu gagne du terrain à Raiatea (TNTV)

Pour ce qui concerne les traitements, bien que nous préconisons autant que possible de réduire la lutte chimique dangereuse pour la santé humaine et l’environnement, explique la Diren, il existe des produits dans le commerce pour lutter contre les fourmis. Il faut privilégier l’utilisation d’appâts à effet retard de manière à atteindre le couvain et les reines.

                                              En savoir plus : La petite fourmi de feu (service-public.pf/diren)

 

 

# Dans un communiqué diffusé mercredi (30 mars), la présidence indique que l'opération de nettoyage des îles où se trouvent des fermes perlicoles a donné lieu, entre novembre 2021 et mars 2022, au rapatriement et au traitement, à Tahiti, de 1 000 m3 de déchets issus de l'activité perlicole.

1 000 m3 de déchets perlicoles rapatriés à Tahiti (TNTV)

1 000 m3 de déchets perlicoles rapatriés en 5 mois (TNTV)

Ces actions permettront ensuite de poser les bases d’une gestion pérenne de ces déchets professionnels pour garantir un environnement sain pour nos lagons. La DRM a fourni des « big bags » afin que les perliculteurs, organisés autour de leur comité de gestion respectif, puissent les remplir, aidés des associations de leur île. Les communes s’étaient quant à elle engagées à apporter leur soutien technique et logistique pour la collecte et le stockage des « big bags » vers le quai de chaque île. Le Pays s’est chargé d’organiser leur rapatriement vers Tahiti ainsi que leur traitement vers les centres de traitement agréés.

Les déchets perlicoles ramassés et rapatriés à Tahiti (Polynésie 1ère)

La mission de rapatriement des déchets de la perliculture entreprise par le Pays en 2021 porte ses fruits. Elle a été organisée suite à une étude menée par l’Ifremer sous l’impulsion du Pays révélant une forte concentration de micro plastiques dans les eaux de Polynésie, issus des déchets de la perliculture.

Déchets perlicoles : 1000 mètres cubes évacués des archipels (Radio 1)

Ces opérations de nettoyages se poursuivront tout au long de l’année afin d’assainir les atolls de ces déchets entreposés à terre avant d’attaquer le nettoyage des lagons.

Rapatriement d’un millier de m3 de déchets perlicoles (Tahiti News)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...