AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Lundi, Journée mondiale des Océans, a été l’occasion d’une présentation à la presse du bilan d’un an d’Aires Marines Éducatives aux Marquises. Un concept né de l’imagination d’enfants de Henua Enana et, depuis, devenu un label international « made in french Polynesia ».

 

Une conférence de presse a été organisée lundi 8 août à la Présidence, en présence de la ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer. Objectif, présenter le bilan des six aires marines éducatives créées il y a un an aux îles Marquises et qui s’inscrit désormais dans le programme d’inscription de l’archipel au patrimoine de l’UNESCO. Cette initiative originale, née de la proposition spontanée d’enfants marquisiens  a fait du chemin puisqu’elle fait aujourd’hui l’objet d’un label qui a pour vocation de récompenser les écoles souhaitant développer des aires marines éducatives. Plusieurs projets sont aujourd’hui en cours à Tahiti et Moorea et le concept commence à intéresser à l’extérieur de la Polynésie française. Mais qu’est-ce qu’une aire marine éducative (AME) ? C’est une zone littorale maritime gérée par des élèves. « Il s’agit d’une démarche de gestion participative impliquant des enfants de l’enseignement primaire autour d’un projet d’action citoyenne de protection et de gestion du milieu marin », explique-t-on sur le document de synthèse (doc en PJ) de l’initiative. Un label original « made in French Polynesia » qui fait d’ailleurs l’objet d’une démarche de protection intellectuelle afin que son esprit soit respecté et que son origine polynésienne soit valorisée. 

 

Une démarche unique au monde destinée à un rayonnement à l'international

 

Depuis la rentrée scolaire d’août 2014, un programme pilote a été initié dans les six îles habitées des Marquises afin d’éprouver la méthodologie du label. Baptisé Pakutai, il visait à créer six aires marines éducatives dans chacune de ces îles. Aujourd’hui, il rassemble 112 élèves de cours moyens autour d’un projet commun : la connaissance et la gestion d’un patrimoine marin. Ce programme est très participatif puisqu’il implique que la mise en place des protocoles a été discuté avec eux, en collaboration notamment avec des scientifiques de CREOCEAN pour réaliser l’état écologique des A.M.E.. (plus de 100 ha gérés par des enfants). Il s’agit donc de classes « bleues », qui leur ont permis des plongées d’observation, et « vertes » avec à terre des explorations du littoral… Les enfants des écoles engagés dans ce programme sont aussi engagés dans une démarche éco-citoyenne puisqu'ils se constituent en un véritable « Conseil de la mer » qui fait des propositions prises en compte par les adultes dans l’organisation concrète de ces A.M.E. "Via la mise en place de ces AME, les enfants apprennent les gestes pour préserver les ressources et en apprendre plus sur leur culture et leur environnement", s'est réjouie la ministre. Le programme est en effet aussi l'occasion de conjuguer connaissances scientifiques et savoirs ainsi que savoir-faire traditionnels.

Ce programme, lauréat de la Palme IFRECOR en 2013 bénéficie aujourd’hui d’un rayonnement à l’international grâce au Congrès mondial des Parcs de Sydney (Australie), en novembre 2014 et au Congrès Oceania 21, à Nouméa en avril 2015, au cours duquel des présentations ont été effectuées par le président de la communauté des communes des Marquises et le ministre de la Culture et de l’Environnement. 

 

Photo- Intervenants à la conférence de presse : (de droite à gauche) Sophie-Dorothée Duron, directrice de l'Agence des Aires Marines protégées en Poynésie française ; Pascal Erhel, chef de projet UNESCO pour l'inscription des Marquises au patrimoine mondial de l'Humanité ; Nicole Sanquer, ministre de l'Éducation ; Félix Barsinas, maire de Tahuata, président de la communauté de communes des Marquises et directeur de l'école primaire de Vaitahu ; Joseph Ah-Scha, représentant des Marquises à l'APF.

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (AIREs MARINEs EDUCATIVEs- BILAN ANNEE 1 - V040615.pdf)Bilan d'un an d'AME[ ]1384 Ko

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...