AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Cela fait un moment que les riverains de rivières des Tahiti montent au créneau pour dénoncer des travaux d’extraction de matériaux qui endommagent les vallées et le littoral. Installés depuis plusieurs jours sur un rond-point du front de mer de Papeete, les membres d’un syndicat regroupant plusieurs de ces associations interpellent la population. Le syndicat No Te Aru Tai Mareva monte également le ton à l’égard du gouvernement.

 

 

L'aménagement de la vallée de la Vaiiha, sur la côte est de Tahiti, le deuxième grand bassin versant de l'île de Tahiti, nécessiterait que soient conciliés un projet de production hydro-électrique et l'aménagement "durable" de cette vallée. Depuis plusieurs années, des riverains inquiets des dégâts écologiques possibles, tentent de tirer la sonnette d’alarme (lire  sur poynesie.la1ere Les opposants au projet de barrage sur la rivière Vaiiha reçus à la Présidence). 

Sur la côte ouest, à Paea, des riverains de la rivière Taharu’u s’inquiètent eux aussi des conséquences de travaux d’extraction (Aménagements de la Taharuu : les associations pas rassurées, sur TNTV). À Punaauia, dans la vallée de la Punaruu, des riverains voient avec crainte un projet de grand centre d'extractions…(audio sur Polynesie.la1ere.fr). Les frontières sont floues entre travaux de curage - parfois réalisés de façon illégale ou avec des dérogations suspectes – et chantiers de récupération d'agrégats dont le Pays aurait besoin pour se lancer dans de grands chantiers. Des chantiers eux-mêmes projetés sans concertation avec la population, s’alarment les associations… Début septembre, plusieurs de ces associations se sont donc réunies au sein d’un syndicat, No Te Aru Tai Mareva.

Malgré une première rencontre avec le gouvernement, le 1er septembre (et ne s’étant pas rendu à un deuxième rendez-vous pour raison formelle car ne s’estimant pas reconnu comme entité), le syndicat a décidé de monter d’un cran dans le ton de ses revendications.

- Lire sur Tahiti Infos Le syndicat "No Te Aru Tai Mareva" menace de bloquer la rivière de Taharuu

- Lire sur La Dépêche de Tahiti : Le fossé se creuse entre manifestants et gouvernement 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...