AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Longtemps axé sur le développement d’un tourisme haut de gamme (bungalows sur pilotis, hôtels 5 étoiles…), le secteur de l’industrie touristique peine à faire émerger Tahiti et ses îles comme une véritable destination « verte ».  Un positionnement fondé sur la valorisation de la « Nature Humaine » est envisagé… 

 

Le chapitre "Mission tourisme" issu du rapport du débat des orientations budgétaires, récemment présenté par le gouvernement évoque le développent d’une stratégie de développement touristique fondée sur la valorisation de la « Nature Humaine ». Autrement dit, visant à s'appuyer sur une certaine authenticité de la destination Polynésie, un positionnement qui « se définit par une culture en harmonie avec la Nature et offre à la destination Tahiti et Ses Îles le statut de destination socio-environnementale durable ». Argument : la Polynésie « dernier Jardin d’Eden ». 

- Lire le rapport Stratégie du Développement Touristique de la Polynésie française 2015/2020. À comparer éventuellement avec un rapport édité… il y a 5 ans sur le même sujet.  

- Lire sur Tahiti Infos : Le développement du tourisme version "Nature humaine"

 

Entre mythe et réalité

 

Mais il faut tenir compte d’une réalité : « Le séminaire gouvernemental du 10 février 2015 avait révélé une vision claire d’une « société qui n’est pas assez en phase avec son mythe », précise le rapport. Ses rédacteurs précisent : « La Polynésie française doit donc se positionner comme une destination à forte valeur ajoutée sur une série de produits dirigés vers ces segments clefs. Ce choix stratégique ne doit cependant pas conduire, comme c’est le cas jusqu’à présent, au seul développement d’infrastructures d’hébergement de luxe. Il doit aussi s’appuyer sur la construction d’une offre complète et intégrée de produits et d’activités, en relation avec les attentes des marchés et cohérente avec le positionnement « Nature Humaine », écologique et chic, de la destination ». 

 

De véritables projets ou du « green washing » ?

 

S’agissant de « viser le passionné extrême (le segment qui apporte une plus grande contribution au développement du pays et de sa population) », explique encore le rapport, « un produit  emblématique est à construire, le séjour « découverte polynésienne », proposant un échange avec la population par une immersion dans la nature et la culture, la pratique d’activités traditionnelles locales (danse, va’a, pêche,...), le tout lié à des hébergements authentiques, des déplacements en mode doux et un recours à des prestataires locaux ». Le projet Ecoparc dont Ava-Infos a déjà parlé semble apparemment s’inscrire dans cette dynamique. Encore faudrait-il que ses objectifs soient clairs et qu’il se construise en véritable collaboration avec la population. Le gouvernement, qui semble l’appuyer (avec toutefois des réserves du côté de l’Environnement) a indiqué dans le communiqué du Conseil des ministres du 18 novembre que le projet touristique et hôtelier prévu pour la vallée de la Papenoo a été revu à la baisse. Exit l’hôtel 5 étoiles et le golf annoncés dans la partie préservée de la haute vallée. 

- Lire et entendre sur Radio1 : le projet Ecoparc revu à la baisse. 

Mais les choses ne semblent pas claires en ce qui concerne le rapport avec les usagers de la vallée, réunis d’ailleurs au sein d’un comité de suivi et de développement d’un PAD (plan d’aménagement détaillé). Selon le ministre du Tourisme, les associations soutiendraient ce projet. Aujourd'hui, deux d'entre elles ont accepté d'intégrer le comité de pilotage, ce qui ne veut pas pour autant dire qu'elles soutiennent ce projet, précise Tahiti Infos : Ecoparc : Les associations remettent les pendules à l'heure 

 

- Sur le sujet du tourisme et de l’environnement, lire le Rapport 2015 sur l’État de l’Environnement en Polynésie française

- Lire aussi l’analyse de Tahiti Infos : Environnement : le revers de la carte postale, en Polynésie

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...