AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Les mauvaises habitudes et l'incivisme ont la vie dure... Il se trouve toujours des individus inconscients ou irrespectueux dont les comportements contribuent à polluer et à dégrader l'environnement commun. Parfois aussi, face aux dégradations dues aux éléments naturels, c'est l'inaction des services compétents qui est en cause. Des réactions salutaires se font jour, cependant, de la part d'organisations communales ou d'associations. Petit florilège du mois en cours...

 

Depuis plusieurs semaines, les pehu s'amassent sur un terrain situé entre la piscine municipale de Papeete et la Maison de la culture. Sacs poubelle, canettes, bouteilles en plastique, tronc d'arbre, ou encore des blocs de béton s'amoncellent sur le site. Une accumulation de déchets qui commence à inquiéter les employés et les usagers de la piscine de Tipaerui. 

Encore un dépotoir sauvage à Papeete (Tahiti Infos)

À Teahupoo, les résidents installés en bordure des rivières Ti’i rahi et Fauoro s’inquiètent des conséquences du non curage de ces cours d’eaux qui, en période de fortes précipitations, grignotent petit à petit leurs rives. Une situation dont le maire de la commune a fait part aux services concernés depuis 2 ans, sans aucune avancée à ce jour.

Teahupoo : les riverains des rivières Ti’i rahi et Fauoro inquiets (TNTV)

L’affluence que connaît la plage du PK 18 - certainement l’une des plages les plus fréquentées de Polynésie française - n’est cependant pas sans conséquence, notamment durant les vacances scolaires. Des déchets sont abandonnés sur place. Paradoxalement, la mise en place de poubelles par l'association Pae pae no te ora contribue à déresponsabiliser les visiteurs... Lassée par les comportements irresponsables (abandon de déchets, non-implication dans le tri, encombrement des poubelles, etc.), et faute de moyens, l’association a décidé, il y a quelques semaines, de condamner les poubelles de la plage, pourtant installées à sa demande. À noter que les poubelles installées sur le parking de Vaiava sont encore présentes. Même si, là également, les poubelles vertes ont été supprimées, suite aux mélanges répétés de déchets recyclables avec ceux ne l’étant pas.

Pk18 : des poubelles utiles mais…condamnées (La Dépêche)

Lassés par certains comportements irrespectueux du lieu (abandons de voiliers, dépassement du délai de 48h, endommagements de coraux, etc..), les adhérents souhaitent faire réagir le Pays, en suggérant l’élaboration d’une réglementation structurée et personnalisée concernant les zones de mouillage à Raiatea, à l’image de ce qui a été mis en place à Bora Bora

Raiatea - Grogne contre les mouillages sauvages (La Dépêche)

 

◊ Que ce soit en zone urbaine ou en montagne, certaines réactions collectives se font jour pour tenter de remédier aux dégradations en cours...

- Ainsi, pour éliminer les gîtes à moustiques formés par les encombrants, avec l’épidémie de dengue de type 2 déclarée et avant d’entrer dans la saison des pluies, la ville de Pirae a réitèré sa deuxième opération Pirae Oire Ma de l’année en collectant les encombrants dans les quartiers

PIRAE – Cinq jours de grand nettoyage dans la commune (La Dépêche)

- La commune de Paea, en partenariat avec l’association Tōmite Rau nō Paea, a organisé une grande opération de nettoyage sur son territoire.

Opération nettoyage samedi à Paea (Tahiti Infos)

- Les deux refuges du mont Aorai, très dégradés, nécessitent des travaux en urgence. Te Rauatiati a décidé de passer à l’action du 17 au 23 septembre, sur sa propre trésorerie. Il manque 700 000 F à l’association, qui lance un appel aux sponsors, pour boucler son budget.

Les refuges de l’Aorai fermés pendant une semaine (La Dépêche)

- À Mahina, devant les incivilités dans la commune, les élus ont adopté la mise en place d’une brigade verte. Deux agents du service des déchets et un mutoi circuleront dans la commune, informeront et dissuaderont les auteurs d’infractions. Les entorses au Code de l’environnement seront réprimées par des contraventions.

Mahina - Fiu des incivilités : une brigade verte créée (La Dépêche)

- Sur la côte Ouest, à Taapuna, quinze habitants ont suivi une formation pour devenir éco-ambassadeurs de leur quartier. Ces nouvelles sentinelles de l’environnement et du tri des déchets vont avoir pour mission de sensibiliser les riverains aux gestes écocitoyens.

Punaauia - Mise en place de sentinelles de l’environnement (La Dépêche)

- À Moorea, plusieurs mètres cubes de ferraille, batteries, tuyaux et autres objets polluants ont été récupérés par un petit groupe de personnes bénévoles, issues d’entreprises de l’île, prestataires, clubs de plongée, mais aussi du Criobe, de la pension Chez Billy, Top Dive et du Private Motu de Maire pour ne citer qu’eux. (...) Une belle opération faite par des bénévoles qui ont donné une matinée de leur temps à leur environnement, mais qui sont conscients que beaucoup reste à faire...       

 Moorea - Le lagon de Tiahura vidé d’une partie de ses déchets polluants (La Dépêche)

- L'association Ia hotu o Mahaena, organise le 24 septembre au matin une opération de nettoyage et d'embellissement de la commune de Mahaena. L'année dernière, déjà, une opération de nettoyage avait été menée. Au total, 47 sacs poubelles de déchets, tenant dans un camion à benne de 2m3, avaient été ramassés.

Opération de nettoyage à Mahaena (TNTV)

- Les habitants de la petite commune de Tatakoto (Tuamotu), isolée à 1 200 km à l’est de Tahiti, sont soucieux de la préservation de leur fragile environnement. Sur place, la population trie méthodiquement ses déchets.

Tatakoto valorise ses déchets  (Polynésie 1ere)

 

◊ Opération "Ville propre“. La commune de Paea s'est lancée dans une opération "Ville propre" en partenariat avec l’association Tomite Taurua Rau No Paea. Une initiative visant à sensibiliser la population sur les ravages de la pollution et à impliquer directement les habitants de la commune dans la préservation de leur cadre de vie.

“Paea, ma ville propre” le 7 septembre (Tahiti News)

Opération : “Paea, ma ville propre” (TNTV)

Paea : les éco-citoyens en action (Polynésie 1ere)


 

◊ La 5ème édition du concours "J'embellis ma commune" organisé par Tahiti Tourisme a mobilisé 33 associations avec une forte mobilisation des Marquises. La commune de Ua Huka a remporté le Grand prix. L’objectif de ce concours est d’encourager les associations, les communes, et plus généralement la population à agir pour l’embellissement des espaces publics afin que les aménagements effectués valorisent l’image de notre Pays et qu’ils deviennent également un véritable facteur de bien-être pour tous puisqu’ils profitent aux touristes comme aux habitants.

Ua Huka remporte le concours « J’embellis ma commune » (Radio 1)

Remise des prix du concours “J’embellis ma commune” (TNTV)

 

 

 ◊ Il n'y a pas que la pollution visible. Les sons engendrés par certains appareils audio peuvent être très perturbants et engendrer des dégradation de la santé de ceux qui les subissent. Les nuisances sonores, ce sont tous types de bruit qui peuvent troubler la tranquillité d’autrui. Ça peut être des éclats de voix, des gens qui font la fête, bien entendu de la musique. Ça peut être aussi des aboiements de chien réitérés quand les propriétaires n’y prêtent pas attention. Ce sont vraiment l’ensemble des bruits, quelle que soit leur nature, qui vont troubler la tranquillité d’autrui, du voisinage.” Parmi ces bruits, bien sûr, il y a ceux générés par les enceintes transportées dans des voitures "boom boom", ou "car bass".

Tautira - Des chaînes et un arrêté pour en finir avec les rassemblements de car bass (La Dépêche)

Punaruu : bientôt un arrêté pour interdire les “cars bass” (TNTV)

Comment identifier les nuisances sonores et quelles sont les peines encourues en cas d’infractions ? Le point dans l'émission Tumara, en replay sur TNTV

Turama vous éclaire sur les nuisances sonores (TNTV

 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...