AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

La problématique des transports est récurrente à Tahiti: embouteillages, pollution, accidents... Ce n'est pas l'augmentation des ventes de véhicules dont témoigne le succès du salon de l'auto qui risque d'apporter des solutions. Un Forum de l'écomobilité a été organisé à l'Assemblée de la Polynésie française. Arrivera-t-il à faire émerger des alternatives au tout bagnole ? La solution d'une voie rapide sur la côte ouest ne suscite pas en tout cas l'adhésion des habitants de Paea. 

◊ Même si les véhicules "propres" sont en augmentation – ils représentaient 15% des ventes de véhicules en Polynésie en 2018...

Salon de l'Auto : ça roule pour les véhicules hybrides (Polynésie 1ere)

... les embouteillage sont, quant à eux toujours présents, avec leurs lots de pollution, d’empreinte carbone et de désagréments (énervement, retard…)

La raison ? Les Polynésiens sont toujours aussi accro à la bagnole. En 2017, les concessionnaires se réjouissaient d’une augmentation des ventes de 20 à 25%.   Salon de l’auto : toujours plus de véhicules sur les routes (Polynésie 1ere). Cette année, on a pu constater une affluence “qui présage d'un bilan plutôt positif pour les concessionnaires comme pour les banques”, commente Polynésie la Première…

Clap de fin pour le salon de l'automobile (Polynésie 1ere)

Les ventes de voitures de tourisme en Polynésie ont explosé depuis 2017, mettant fin à une longue crise d'une décennie dans le secteur. En 2019, le marché passe à la vitesse supérieure, même sans les aides du Pays.

Le marché de l'automobile accélère encore, même sans aides (Tahiti Infos)

 

◊ Alors ! La circulation sera-t-elle un jour fluide et non polluante dans le grand Papeete (et même au-delà) ?

Lucien Pommiez, directeur des transports terrestres, était l’invité café de la radio Polynésie la Première et présentait le forum Comment se déplacer durablement au fenua.

Ce forum s’est tenu le 25 septembre à l’Assemblée de la Polynésie française. Il comprenait des stands, des animations, des interventions publiques et une table ronde pour évoquer les solutions mises en place et à venir.

La Polynésie française s'est engagée à travers ses différents ministères, pour préserver son environnement et limiter la pollution générée par les transports. En effet, ce secteur est particulièrement coûteux pour la population et consommateur d'énergies. Les transports sont le deuxième poste de dépense le plus élevé dans le budget des ménages.

Premier Forum polynésien de l'éco-mobilité (Polynésie 1ère)

Écomobilité : du chemin reste à faire (La Dépêche)

Premier « Forum polynésien de l’écomobilité » mercredi à l’assemblée (Radio 1)

 

◊ La solution de favoriser la circulation en vélo est certes l’une des alternatives possibles…

Les primes à l’achat de vélos séduisent les habitants de Papeete (Polynésie 1ere)

Des aides pour acheter un vélo pour se déplacer en ville (La Dépêche)

Les vélos subventionnés, un succès immédiat (Radio 1)

 

◊ Mais elle ne résout pas le problème des embouteillages en ce qui concerne les circuits plus longs, de Mahina à Papeete... Et la problématique ne se pose pas qu’en zone urbaine. Sur la côte ouest de Tahiti, une solution de nouvelle voie rapide est proposée par le gouvernement.

Le projet de Route du Sud refait surface à Paea (TNTV)

Ce projet qui est dans les cartons depuis un moment a été à nouveau évoqué à l’occasion de l’enquête publique relative à la révision du plan général d'aménagement (PGA) de la commune de Paea. Dans un communiqué la municipalité avait toutefois précisé que "le projet de la Route du sud était un projet du Pays et non de la commune".

Route du sud : la commune de Paea se dédouane (Tahiti Infos)

Même si le président évoque une autre solution que Te Ara Nui, la route promise entre Taravao et Papeete par Gaston Flosse depuis le début des années 2000, massivement rejetée par la population puis abandonnée en 2004 et encore ressortie des cartons en 2013…

Fritch évoque une "autre solution" pour la ​Route du sud (Tahiti Infos)

... ce nouveau projet n’est en tout cas pas mieux accepté par la population de Paea.

Route du sud : L’intérêt général face aux intérêts particuliers( La Dépêche)

Mobilisation à Paea contre le projet de Route du Sud (TNTV)

Projet Route du sud : un grand rassemblement à Paea (TNTV)

La commune de Paea opposée au projet de “Route du Sud” (Tahiti News)

Route du sud : pour les habitants de Paea c’est non ! (Polynésie 1ere)

Pour Tony Geros, du Tavini, qui a appelé à une manifestation pacifique contre le projet « il s’agit d’une décision politique, il n’y a que le politique qui peut (la) retirer ».     

Route du Sud : Fritch veut « laisser sa marque de fabrique », dit Tony Géros (Radio 1)

Une association, Te Mata A’tea a été constituée . À l’occasion du passage du président du Pays à Paea, le 26 septembre. Un courrier lui a été remis qui ne manifeste pas seulement une opposition au projet mais propose des alternatives. (Voir le courrier en PJ)

Projet "Route du Sud" : réunion avec les riverains de Paea (Polynésie 1ere)

Dès son arrivée sur les lieux, Édouard Fritch est allé directement à la rencontre des manifestants, leur disant qu’il les a écoutés et a entendu leur appel. (...) Cette route est indispensable, selon lui, pour offrir un meilleur cadre de vie à tous. Il précise que le projet et le tracé seront revus et que le développement du transport maritime ne serait pas la solution idéale puisque cela représenterait un coût important pour la population. Les manifestants, de leur côté, ne semblaient pas être suffisamment rassurés par les propos tenus par le président du Pays. Ils vont certainement rester en alerte en attendant les nouvelles propositions du gouvernement.

Projet de la route du sud : Édouard Fritch promet de trouver une autre solution (La Dépêche)

Route du Sud : Édouard Fritch ne renonçera pas, mais reste ouvert à la discussion (Radio 1)

Route du Sud : Fritch veut trouver la solution qui “fera le moins de mal possible aux populations” (TNTV)

 

Gilles Parzy, président de l'association Te Mata A’tea, explique les raisons de la colère des opposants au micro de l'émission radio de Polynésie la 1ere: "L'invité café". 

Le collectif Mata atea, contre la route du sud : "il y a d'autres solutions"

 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...