AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Le réchauffement climatique en cours au niveau mondial modifie, perturbe ou menace le monde vivant : l'aire de répartition des espèces animales et végétales se déplace, certains cycles végétatifs s'accélèrent... Conséquence directe : température et acidité des océans augmentent trop rapidement et de nombreux écosystèmes marins n'ont pas le temps de s'adapter. Le Programme régional océanien de l'environnement (PROE) recommande la reconnaissance internationale de la biodiversité du Pacifique. À Moorea, un programme scientifique d'étude des fonds coralliens sous-marins est en cours.

 Faune et flore terrestre sont de plus en plus menacées par les activités humaines et les espèces invasives. Les écosystèmes insulaires figurent parmi les plus fragiles de la planète. Début septembre, la 29ème conférence du programme régional océanien de l’environnement (PROE) a adopté, à Apia (Samoa) trois recommandations fortes pour la reconnaissance des patrimoines endémiques du Pacifique. Elles seront appliquées par les vingt-six états insulaires membres du PROE.

Mieux protéger la biodiversité du Pacifique (Polynésie 1ere)

Parmi les autres grands rendez-vous internationaux rappelés en septembre, mentionnons la COP25 – COP Bleue sur le climat et les océans, en partenariat avec Fidji et l’île de Pâques, au Chili, en novembre. Cette conférence devra tenter d’obtenir des États qu’ils augmentent leurs efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le Chili remplace ainsi le Brésil, dont le nouveau président - d’extrême droite et climatosceptique déclaré -  a annoncé en novembre dernier qu’il renonçait à accueillir l’événement. L’objectif du rendez-vous de 2019 sera de « concrétiser la hausse de l’ambition des pays pour lutter contre le changement climatique, de manière conforme avec les rapports des scientifiques ». Car pour l’instant, les efforts des Etats sont largement insuffisants. Les engagements qu’ils ont pris lors de la COP21 de Paris, à supposer qu’ils soient intégralement tenus, mettent la planète sur une trajectoire de réchauffement de +3,2 °C (et plus) d’ici à la fin du siècle.

La COP 25 au menu de l’entretien avec la ministre chilienne de l’Environnement (Tahiti News)

 

Pour info: Les impacts du réchauffement climatique sur la biodiversité (ecologique solidaire.gouv.fr)

À noter aussi que la Polynésie française sera invitée à présenter les aires marines éducatives (AME) lors de la prochaine conférence des Nations Unies sur les océans en juin 2020. Les aires marines éducatives en modèle devant l’ONU (Tahiti News)

◊ Pour mieux protéger l'océan, il faut mieux le connaître. À Moorea, le 17 septembre, l'équipe d'Under The Pole s'est engagée dans une aventure hors du commun : observer et étudier les fonds marins dans une capsule unique, sans limite de temps. La Capsule est un habitat et un observatoire sous-marin, inspiré de Jules Verne et dans la lignée des pionniers comme Jacques-Yves Cousteau, dédié à l'acquisition de nouvelles connaissances. Le principe est simple  : rester au fond de l'eau pendant plusieurs jours, tout en allant plonger autant de fois que l'on veut. Under The Pole va faire vivre la mission Capsule à travers une série de vidéos destinées à emmener au plus près des plongeurs du programme et des chercheurs du Criobe (Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l'Environnement), partenaire scientifique). Deux sujets d’études sont prévus pour cette nouvelle mission “en capsule” : la ponte des coraux ; un travail sur la biodiversité de la communauté de poissons sur les récifs mésophotiques de Moorea et interactions entre les espèces.

Under The Pole III présente sa capsule sous-marine à Moorea (Tahiti Infos)

La Capsule prête pour ses premières explorations à Moorea (La Dépêche)

Une capsule d’observation sous-marine bientôt opérationnelle (vidéo) (Radio 1)

Une “capsule” à Moorea pour vivre sous l’eau (TNTV)

La Capsule repousse les limites de la recherche sous-marine (Polynésie 1ere)

 

Pour rappel: Expédition "Under the pole": les coraux profonds, espoir des récifs coralliens (AvA-Infos)

 

 

 À noter: Cette année à nouveau, Te mana o te moana , qui fête ses 15 ans d'existence, coordonne la fête de la Science en Polynésie française. L’édition 2019 aura lieu du 4 au 13 octobre et aura pour thème « Les observatoires et sentinelles des changements ». À Tahiti et Moorea, les instituts de recherche ainsi que les associations locales viendront à la rencontre des élèves et du grand public dans le cadre de Cycles de conférences, Journées portes ouvertes et animations dans les établissements scolaires pour présenter les Observatoires polynésiens et les informations récoltées, et peut-être déclencher des vocations chez les futurs observateurs sentinelles.

Voir le programme

 

 

 

Mieux comprendre: Les impacts du changement climatique sur la biodiversité (Écologique.solidaire.gouv.fr)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...