AvA, une bouffée d'oxygène

AvA

 AvA-infos, ouvrons nos regards à la planète

AvA, la passe en reo tahiti.
Ouverture du lagon sur l'océan, et renouvellement des eaux lagonaires par les eaux du large... AvA, une bouffée d'oxygène...     En savoir plus >>

AvA-infos

Comme le rappelait récemment le Cesec, le développement et l’aménagement doivent être guidés par les enjeux de lutte contre le changement climatique et ses conséquences sur les réalités économiques, sociales et environnementales”. Le point sur plusieurs réflexions, propositions ou contestations développées en janvier.

 

 

+ Depuis 2014, neuf communes bénéficient de fonds pour améliorer la condition de vie des habitants des quartiers. Un financement supporté à 90% par l’État, en collaboration avec le Pays et les communes. Quel est le bilan et quelles sont les perspectives pour le contrat de ville de l’agglomération de Papeete ?

Papeete : le COPIL du contrat de ville veut remettre l’humain au coeur des réflexions (TNTV)

 

+ Chercheurs, élus, chefs d’entreprises… Une trentaine d’intervenants polynésiens et internationaux ont participé, à Papeete, à un séminaire sur la « résilience » des pays de la région. Ils ont partagé leurs idées, questions et solutions pour faire face aux changements climatiques. L’évènement était organisé par le comité français du Conseil de coopération économique du Pacifique (PECC) présidé par l’ancien directeur général de l’OMC Pascal Lamy.

Des solutions en partage face aux risques climatiques (Radio 1)

 

+ L’Université de la Polynésie française a accueilli une conférence sur les outils de définition de la valeur économique des biens communs, autrement dit la qualité de l’air, des lagons, des rivières. Les biens communs désignent des biens dont la consommation ne peut exclure une personne mais dont l’utilisation même la réduit pour une autre. Plus simplement, l’air que l’on respire, les lagons dans lequel nous nageons, les rivières ou encore les forêts sont des biens communs. (cf.« Communs et océans. Le rahui en Polynésie française », un ouvrage récent qui se penche sur les bénéfices et les mécanismes de mise en place de trois rahui dans différentes îles).

Quelle valeur économique ont les lagons ou la qualité de l’air ? (Radio 1)

 

+ Face au constat d’une diminution importante des ressources halieutiques dans leurs lagons, plusieurs communes de Polynésie française se sont engagées dans une démarche de développement durable en faveur de la préservation de leurs ressources.

Deux nouvelles zones de pêche réglementée (ZPR) à Papara et Raiatea (TNTV)

 

+ La Route du Sud est objet de contestation de la part notamment des habitants de Paea (voir articles précédents AvA-Infos). Le gouvernement lêche du lest... Provisoirement ?

Route du Sud : le gouvernement va revoir sa copie (Polynésie 1ere)

Projet de Route du Sud : le Pays recule (TNTV)

Route du Sud à Paea : le Pays va revoir sa copie  (Radio 1)

Nouveau tracé pour la Route du sud (Tahiti Infos)

Paea : le Pays abandonne l'actuel tracé de la route du sud (La Dépêche)

Route du Sud: vers un nouveau tracé correspondant aux attentes de la population de Paea…  (Tahiti News)

 

+ Gros “bug”  pour l’étude d’impact sur l’environnement conduite courant 2017 sur le site du projet de marina de Tevaitoa, à Raiatea. Les travaux d’aménagement de cette marina, pourtant décrétée d’utilité publique, sont arrêtés depuis décembre 2018. Le Pays  dénonce maintenant le caractère erroné de cette étude et demande des compensations. Une flore corallienne servant de nurserie à plusieurs espèces de poissons, bénitiers, crabes, squilles, oursins, etc, a été mise en évidence sur place, suite à la réaction de l’association A Paruru ia Tevaitoa - Voir Projet de marina à Raiatea (Ava-Infos). On y constate notamment l’existence d’une variété de moules géantes protégée par le code de l’environnement : le o’ota.

Tevaitoa : le Pays renvoyé à ses études (Tahiti Infos)

 

+ L’impact des géants des mers que sont les gros paquebots de croisière est considérable en terme de pollution. Ce sont de vraies centrales électriques flottantes qui souvent fonctionnent au fuel lourd, beaucoup plus polluant que les gaz d’échappement des véhicules terrestres. Ce sont de gros émetteurs d’oxyde d’azote et de particules fines qui retombent dans le lagon et sur l’île. Le maire de la commune de Bora Bora, Gaston Tong Sang, a décidé de les interdire à partir de 2022. Une décision prise également pour limiter le nombre de touristes circulant en même temps à terre, sur l’île, et sur le lagon.

Les gros paquebots bientôt interdits de séjour à Bora Bora (Polynésie 1ere)

Les prestataires de Bora Bora pas contre la limitation des paquebots (Tahiti Infos)

Bora Bora dit non aux méga-paquebots (Radio 1)

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...