AvA, une bouffée d'oxygène Les News du fenua durable

AvA-Infos, ouvrons nos regards à la planète

SITE EN RESTRUCTURATION MAIS CONSULTABLE - 12/08/2022

        actualités, revues de presse

En savoir plus >>

 Le monde végétal est un allié face aux changements climatiques, sa protection favorise la biodiversité et maintien l'intégrité de l’environnement, c'est notre première source nourricière : une nouvelle antenne pour l'agriculture biologique à Raiatea ; une micro-forêt urbaine dans un lycée de Tahiti ; des produits locaux dans les cantines scolaires des communes.

 

 

# L’association Bio Fetia, qui garantit des produits biologiques selon la norme océanienne en agriculture biologique (NOAB), a ouvert le mois dernier son antenne à Raiatea. Pour l’association basée à Pirae, c’est une première dans les îles. La nouvelle antenne permettra d’accompagner les producteurs dans leur demande de labellisation Bio Pasifika dans tous les Raromata’i.
Le système participatif de garantie (SPG) Bio Fetia, qui promeut la production agricole biologique au fenua, ouvre son antenne à Raiatea. L’association, créée en 2011 à Tahiti, fédère des producteurs et des consommateurs et délivre le label Bio Pasifika, reconnu dans le Pacifique pour attester le respect de la norme océanienne d’agriculture biologique (NOAB).

Bio Fetia s'implante à Raiatea (Tahiti Infos)

 

# Du 3 au 8 octobre, plus de 1 400 jeunes du lycée Paul-Gauguin ont été sensibilisés aux écogestes avec la Brigade Verte. Des lycéens et des éco-délégués qui se sont surtout mobilisés pour leur fenua. Au programme de cette grande opération écocitoyenne, des interventions dans une quarantaine de classes dans le cadre du “Défi pour la terre” ou encore un “clean up day” du littoral à Faa’a. Mais c’était surtout le lancement de la troisième campagne de plantation depuis le début de l’année “Tahiti Urban Forests”. La première micro-forêt urbaine de Polynésie est désormais créée, et elle se trouve dans la cour d’un établissement scolaire de la capitale. (…) La Brigade Verte s’est inspirée de la méthode du botaniste japonais Miyawaki, qui a déjà fait ses preuves dans le monde entier en plantant plus de 2 000 forêts urbaines. (…) Cette forêt en plein cœur de Papeete présente de nombreux avantages : elle ramène de l’ombrage mais aussi du végétal, et elle permet de faire baisser la température. (…) 150 élèves, les éco-délégués des classes, ont participé à la plantation de ces arbres dans ce que l’on appelle une “coulée verte” de 20 mètres de long sur 1 mètre 40. Des lycéens ravis de revoir des arbres au sein de leur cour.

La première micro-forêt urbaine de Tahiti au lycée Paul-Gauguin (TNTV)

L’opération de la Brigade Verte, association bien connue au Fenua pour ses actions de nettoyage, de plantation d’arbres et de sensibilisation à la protection de l’environnement, a rencontré un véritable succès populaire tout au long de la semaine du 3 au 8 octobre dernier. Si près de deux cents jeunes ont participé à l’opération Clean Up Day du 5 octobre, comprenant quatre vingt dix éco-délégués du Lycée Paul Gauguin et les membres de l’Association Hotuarea Nui, ce sont plus de mille quatre cents élèves de la seconde à la terminale du Lycée Paul Gauguin qui ont été sensibilisés aux éco-gestes.

A noter qu’une opération de plantation a été réalisée dans la cour du Lycée Paul Gauguin, suivant la méthode Miyawaki, la création de micro-forêts urbaines. Pour se faire, les équipes de la Direction de l’équipement ont procédé à un « dé-bitumage » d’une large bande de terre pour permettre de créer, avec les élèves du lycée, la première micro-forêt urbaine de Tahiti. L’événement s’est terminé par une grande projection populaire dans le Parc Paofai qui a réuni plus de trois mille personnes, un public venu nombreux et parfois déguisé pour apprécier le film d’animation projeté, mais également les ateliers organisés par l’association à cette occasion.

Plantez, plantez, plantez…il en restera toujours quelque chose ! (Tahiti News)

 

# Manger équilibré, c'est le voeu du gouvernement qui a instauré pour toutes les communes une obligation de servir des produits locaux dans les cantines scolaires à partir du 1er août 2022. A Tahiti cela représente 60 000 repas par jour. A Teva i Uta, c'est la coopérative Te Rua Amoo qui est chargée de récolter tous les fruits et légumes des agriculteurs de la commune pour la cuisine centrale. (…) 1 200 repas scolaires sont servis tous les jours dans la commune de Teva i Uta, pour un budget à l’année de 21 millions Fcfp.

Produits locaux : les cuisines scolaires ont l'obligation de les servir en priorité (Polynésie 1ère)

 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...