AvA, une bouffée d'oxygène Les News du fenua durable

AvA-Infos, ouvrons nos regards à la planète

SITE EN RESTRUCTURATION MAIS CONSULTABLE - 12/08/2022

        actualités, revues de presse

En savoir plus >>

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) publie tous les 6 ans en moyenne un rapport complet constitué de 3 volets. Il a publié, début avril, le dernier et troisième volet de son 6ème rapport consacré aux solutions et leurs efficacité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et tenter ainsi de limiter la trajectoire de réchauffement planétaire qui, selon ces experts, pourrait atteindre +3,2°C d’ici 2100. En Polynésie, du 14 au 20 mai 2022, se tiendra le premier symposium international consacré à la sauvegarde des océans, le Blue Climate Summit. Son objectif : donner une nouvelle impulsion aux solutions pour combattre le changement climatique liées aux ressources de l’Océan.

 

# Le troisième volet du 6e rapport des experts du Giec publié lundi (4 avril) ne laisse pas de place au doute : sans une réduction "rapide, radicale et le plus souvent immédiate" des émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs, il ne sera pas possible de limiter le réchauffement à +1,5°C par rapport à l'ère pré-industrielle, ni même à +2°C. Il existe des solutions, en outre-mer aussi. (…) "Ce sont des solutions qui concernent tous les secteurs qui consomment ces énergies fossiles. C'est la production d'électricité, c'est le cas en outre-mer où il existe des centrales au fuel [et au gazole] qu'il faudrait remplacer par des énergies renouvelables. Ca veut dire aussi économiser l'énergie, notamment la climatisation qui est un secteur qui consomme beaucoup d'électricité. Ainsi il faut essayer de trouver des formes d'architecture qui vont plutôt privilégier un mode de ventilation naturelle. C'est également les transports, un des secteurs qui émet le plus de gaz à effet de serre, notamment en outre-mer où on utilise beaucoup la voiture faute souvent de transports collectifs très performants", indique une responsable du réseau Action climat. 

Limiter le réchauffement climatique : des outils existent (Polynésie 1ère)

Une onde d’espoir avec ce 3e opus. Après deux premiers volets très alarmants, le dernier volet du 6e cycle d’évaluation du GIEC, dévoilé ce lundi 4 avril, dessine des chemins possibles pour éviter la catastrophe climatique. Mais à la condition d’efforts considérables et inédits. Des propositions, basées sur de nombreux travaux scientifiques, sont faites pour chaque grand secteur (énergie, transport, industrie, agriculture…) et face à l’urgence et à une réaction bien trop timorée des États face au péril, les solutions technologiques, comme le captage de CO2, ne sont plus écartées.

Pollution: et si l’on aspirait le CO2 ? (Tahiti News)

Pour plus d’info : On a atteint une nouvelle fois un triste record puisque les émissions de GES annuelles au cours de la dernière décennie ont été supérieures à toutes les précédentes ! Nous sommes aujourd’hui sur une trajectoire de réchauffement planétaire de +3,2°C d’ici 2100. Bien loin des objectifs de l’Accord de Paris sous les 2°C voire 1.5°C. Le GIEC a publié en début avril le dernier et troisième volet de son 6ème rapport (AR6 -6th Assessment Report) consacré aux solutions et leurs efficacité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Concrètement, c’est près de 3 000 pages de rapport, 3 ans de travail, 278 scientifiques de 65 pays différents, et plus de 18 000 publications scientifiques, techniques et socio-économiques analysées. Que faut-il en retenir? (…)

Caring Insight | Le 3ème volet du rapport du GIEC (AR6) sur le climat, que faut-il en retenir ? (i-care-consult.com)

 

 

# D’ici un mois, la Blue Climate Initiative tiendra son premier symposium international, le Blue Climate Summit en Polynésie du 14 au 20 mai 2022. Il s'agit de l'un des l’événements les plus importants jamais organisés au fenua. Parrainé, entre autres, par le Prince Albert II de Monaco, le Sommet a pour objectif pour objectif de faire avancer des solutions tirant parti de l’océan pour combattre le changement climatique. (…) Le sommet présentera également des opportunités d’investissement à fort impact. Les îles du Pacifique auront aussi l’occasion de faire connaître leurs actions dans les domaines océaniques et climatiques.

Six missions principales ont été définies par les organisateurs du sommet :
– l’atténuation du changement climatique par les voies bleues ;
– la protection des océans ;
– l’élimination du CO2 dans les océans ;
– la promotion des collectivités saines ;
– une politique de tourisme durable ;
– une meilleure compréhension des océans.

Blue Cimate Summit – Le sommet mondial organisé du 14 au 20 mai en Polynésie (TNTV)

Premier sommet scientifique international de cette ampleur organisé sur la sauvegarde des océans au fenua, le Blue climate summit se tiendra dans un mois à Papeete, Arue et Taputapuatea. Le programme vient d'être dévoilé… La "Blue climate initiative", parrainée par l'organisation à but non lucratif Tetiaroa Society, a dévoilé ce week-end le programme du Blue climate summit qui se tiendra en Polynésie française du 14 au 20 mai prochain. Ce premier symposium international organisé en Polynésie française est destiné à donner une nouvelle impulsion aux solutions pour combattre le changement climatique liées aux ressources de l’océan. Cet événement mondial, de haut niveau, donnera un coup d’accélérateur aux initiatives des groupes de travail impliqués. A cette occasion des annonces majeures seront faites. Le sommet présentera également des opportunités d’investissement à fort impact. Les îles du Pacifique auront aussi l’occasion de faire connaître leurs actions dans les domaines océaniques et climatiques.

Un sommet international pour les océans au fenua (Tahiti Infos)

Du 14 au 20 mai 2022, la Polynésie française accueillera son premier symposium international, la Blue Climate Initiative. Objectif: donner une nouvelle impulsion aux solutions pour combattre le changement climatique liées aux ressources de l’Océan.

Cet événement mondial, de haut niveau, donnera un coup d’accélérateur aux initiatives des groupes de travail impliqués. À cette occasion, des annonces majeures seront faites. Le sommet présentera également des opportunités d’investissement à fort impact. Les îles du Pacifique auront aussi l’occasion de faire connaître leurs actions dans les domaines océaniques et climatiques.

Le Climat et l’Océan unis pour le meilleur ou pour le pire! (Tahiti News)

Il est attendu. Parrainé notamment par le prince Albert II de Monaco, le Blue Climat Summit aura lieu d'ici quelques semaines. Cet événement mondial, entériné par la Décennie des Nations Unies pour les Sciences Océaniques et le Développement Durable, réunira environ 250 scientifiques, chercheurs, décideurs, investisseurs, représentants de communautés, écologistes ainsi que des jeunes qui seront invités à travailler sur des stratégies océaniques et climatiques. L'objectif de ce sommet : donner un coup d’accélérateur aux initiatives des groupes de travail impliqués. Le gouvernement de la Polynésie française, le Centre Atitia, le Fare Natura, le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (CRIOBE), l’université de Californie GUMP Research Station,Tetiaroa Society, The Brando, Pacific Beachcomber, Ponant, Air Tahiti Nui et la Forsythia Foundation se sont associés et même impliqués dans ce symposium.

Blue Climat Summit : demandez le programme ! (Polynésie 1ère)

 

revoir : Un Blue Climate Summit programmé pour la fin mai en Polynésie française

 

 

Contactez la rédaction

e mail ava infosContactez directement l'équipe de rédaction de AvA en écrivant à cette adresse : contact@ava-infos.org ou en utilisant le formulaire suivant.

Un site d'infos participatif

PlumeAvA-infos est un site d'information participatif. Vous faites partie d'une association, vous êtes actif dans le développement durable ? Envoyez vos articles à paraître sur AvA-infos, ou indiquez vos prochains rendez-vous à ne pas rater dans l'Agenda...